Tô (塔) : la tour et son origine de pagode bouddhique

Une tour est un édifice plut haut que large qu’on construit pour diverses raisons : pouvoir surveiller de loin, affirmer un pouvoir politique, améliorer les communications… De nos jours, on érige encore des tours sous forme de gratte-ciel pour des raisons de prestige mais aussi économiques. En japonais, c’est le kanji 塔 () qui a été sélectionné pour traduire “tour”. Mais qu’évoquait-il à l’origine ?

Analyse et origine du mot tô

L’origine du kanji 塔 serait une traduction littérale du sanskrit stupă qui correspond à une structure architecturale bouddhiste formant un tumulus de pierres et de terre. C’est ce qui expliquerait la clé 土 “terre” située sur la partie gauche du kanji. Cet édifice religieux avait notamment pour attribut de ressembler à une tour et au Japon, il a fini par prendre la forme de pagode. Aujourd’hui, on nomme 仏塔 (buttô “tour bouddhique”) cette tour de plusieurs étages désormais construite en bois mais jusqu’à la fin de l’ère Edo (1868), 塔 () était la norme. D’ailleurs, une pagode à quatre étages se dit encore 五重の塔 (gojû no tô).

Toutefois dés l’ère Meiji, on a souhaité réquisitionner un kanji pour la traduction de l’anglais tower. Vous l’aurez deviné, c’est 塔 qui a été sélectionné car il possède en plus une prononciation  assez ressemblante. La Tour Eiffel se dit ainsi エッフェル塔 (efferu tô), la tour de télévision テレビ塔 (terebi tô)… Jusqu’à récemment, le nom officiel de la fameuse tour de Tokyo rouge et blanche était 日本電波塔 (Nippon Denpa tô). Le lien avec la religion semble donc pratiquement rompu et pour l’anecdote, on avait donné le nom 塔 au donjon de l’aire de jeu où j’emmène souvent mon fils. Quelle décadence ! 😀

Et vous savez comment ils ont appelé les pyramides au début ? 金字塔 (kinjitô) ! Eh bien oui, vu qu’il s’agit d’une tour (塔) avec la forme du haut du symbole (字) de l’argent (金), tout s’explique… Bon on emploie actuellement plutôt ピラミッド (piramiddo) mais kinjitô wo uchitateru signifie encore “réaliser une oeuvre grandiose/impérissable”. Rien à voir avec un éventuel livre de ma composition même si je ne dirais pas non… ^^

Sources : Ja.Wikipedia (étymologie et autres informations)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

5 réponses

  1. Pas tout compris aujourd’hui 🙂 !
    Aujourd’hui, on nomme 仏塔 (buttô “tour bouddhique”) cette tour de plusieurs étages désormais construite en bois mais jusqu’à la fin de l’ère Edo (1868), 塔 (tô) était la norme.
    -> la phrase me reste hermétique !

    Pour la pagode à 4 étages : l’emploi de 五 indique 5 non ? à moins que l’on ne compte le rdc comme c’est l’habitude au Japon 🙂

    Merci pour ces mots quotidiens.
    Eric

    1. C’est pas extrêmement clair oui !
      En gros, je voulais dire que l’usage du terme 仏塔 pour désigner la pagode bouddhique est récent et qu’avant l’ère Meiji, on employait juste 塔 et ça suffisait.
      Aujourd’hui, ça dépend du contexte mais avec simplement “塔”, on fera pas directement l’association avec un édifice bouddhiste.

      Sinon oui, le 五重 signifie “5 couches = 5 niveaux”, ce qui correspond à 4 étages chez nous.

      1. Merci Guillaume, c’est plus clair maintenant !
        Pour les niveaux, je me rappelle avoir chercher une papeterie à Kyoto au premier étage les yeux en l’air lors de mon premier voyage au Japon … Une fois le regard au niveau du sol …Bingo !

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?