Soine (添い寝) : dormir côte à côte et le cododo

Lorsqu’on parle de nos habitudes de vie entre couples franco-japonais, il faut toujours qu’on aborde le sujet qui fâche : le co-dodo. Vu qu’on a été élevé dans l’idée en tant que Français que la chambre des enfants est forcément séparée de celle des parents, ce n’est pas toujours facile de remettre cette habitude en question. Je vous rassure, on s’y fait ! ( ・ὢ・ )

Je vais toutefois revenir sur un mythe à propos de cette pratique en vous présentant le terme japonais 添い寝 (soine).

Définition du mot soine et statistiques au Japon

Soine que l’on écrit 添い寝 ou 添寝 est composé du verbe 添う (sou) signifiant “être collé/à côté de” nominalisé en soi. Comme le kanji 寝 veut dire “dormir”, soine s’interprète tout simplement comme “fait de dormir côte à côte”. Et je tiens à préciser tout de suite que ça n’implique pas du tout la présence d’un enfant. C’est logique quand on y réfléchit un peu puisque dormir tous ensemble est une évidence au Japon. On n’allait donc pas créer un mot comme “co-dodo” pour expliciter le fait qu’on dort dans la même pièce que ses enfants. 彼氏と添い寝をよくしています (kareshi to soine wo yoku shite imasu) : il m’arrive souvent de dormir collé à mon petit-ami.

Il y a toutefois deux interprétations possibles : soit dormir dans le même futon/lit, soit dormir dans la même pièce. Dans le contexte de la phrase du dessus, comme il paraît évident qu’un couple dorme dans la même pièce, j’ai opté pour la première interprétation (d’où le mot “collé”). Mais on va élargir dés maintenant le soine à la famille dans son ensemble avec un mythe bien connu. Il s’agit du fameux 川の字になって寝る (kawa no ji ni natte neru) qu’on peut traduire par “dormir en formant le kanji 川“. Comme tout le monde bouge un peu dans la nuit, il arrive plus souvent qu’on obtienne quelque chose comme ça 干 ou ça 上. Quand on passe à 4 personnes, on a au mieux 少 et au pire 升. En plus je rigole à peine puisque dans notre cas, mon fils a pris la mauvaise habitude de dormir sur nous. (ಥ﹏ಥ)

Quelques chiffres maintenant : selon une étude parue en 2014 (échantillon de 1328 foyers japonais), 50% des garçons et 40% des filles dorment encore dans la chambre des parents en début de primaire. Cette proportion tombe respectivement à 13%/18% une fois arrivée au collège. Il y a toutefois un autre paramètre à prendre en compte : le cas où les parents font chambre à part. On a par exemple de manière surprenante 9% des collégiennes japonaises sondées qui font soine avec maman. Il semble que ce soit lié au fait que papa rentre tard le soir et qu’il dorme donc ailleurs pour ne pas réveiller tout le monde.

Sources : style.nikkei (à propos des variantes du 川), tg-uchi (étude de 2014)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum