Le japonais dans tous les sens

Omutsu (おむつ) : ce que nous indiquent les couches au Japon

Les couches, c’est indispensable pour les bébés mais aussi pour les personnes d’un certain âge. Je vais dresser dans un premier temps un aperçu des particularités des couches au Japon omutsu (おむつ) puis on va s’intéresser à leurs utilisateurs.

Vocabulaire autour de omutsu et spécificité japonaise

Omutsu s’écrit habituellement en hiragana (おむつ) mais peut se retrouver également en katakana(オムツ). Première question : comment dit-on “mettre une couche” en japonais ? Et bien cela dépend des cas : s’il s’agit d’une couche qui s’enfile comme une culotte, la pantsu omutsu (パンツオムツ), on emploiera davantage le verbe haku (履く) qui signifie “enfiler (pantalons, chaussures…)”. Pour les tape omutsu (テープオムツ), c’est à dire celles qui s’attachent avec du scotch sur les côtés, on utilisera alors le verbe tsukeru (付ける) qui veut dire “attacher”. En résumé, on dit omutsu wo haku/tsukeru (おむつを履く・付ける).

Un petit point sur les couches lavables en tissu, nuno omutsu (布おむつ) : après vérification sur ce qui se faisait en France, je pense que celles japonaises sont particulières, en ce sens que la partie interne en tissu est beaucoup plus imposante. Ça ressemble à une petite serviette qu’il faut plier, la partie externe ne servant qu’à attacher, elle ne recouvre pas tout. Voici une photo où vous comprendrez mieux :

une nuno omutsu, couche en tissu japonaise lavable.
une nuno omutsu, couche en tissu japonaise lavable.

 Un marché où les personnes âgées sont très représentées

Le Japon est le pays où la part des personnes âgées est la plus importante avec plus de 25% à ce jour. Et il fait aussi partie de ceux où celles ci cohabitent le plus avec leurs enfants avec un chiffre de 40,6% en 2014 même si c’est en diminution constante (69% en 1980). Quel rapport avec les couches ? Et bien selon plusieurs études, les risques d’en faire des personnes dépendantes et donc incapables de faire leurs besoins seules sont accrus lorsque la famille est en permanence là pour aider. Se sentant choyées, les personnes du troisième âge font alors de moins en moins de tâches par elles même et finissent par rester allongées toute la journée.

De ce fait, les ventes de couches pour adultes ont dépassé celles pour bébés en 2012. Vous le constaterez rapidement si vous allez dans un magasin au Japon en comparant la taille des rayons. Il faut dire que la dénatalité n’y est pas non plus étrangère, l’indice de fécondité étant de 1,4 en 2015. Sans oublier bien sûr que l’espérance de vie des japonais est la plus élevée au monde.

Sources : statistiques personnes âgées au Japon, article sur la dépendance des seniors

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
lojol69
Saboten
Kotoba
仕草