Misoshiru (味噌汁) : la soupe miso au Japon, quelques tendances

Communément appelé “soupe miso”, la misoshiru (味噌汁) connaît un certain succès en France depuis récemment. Il faut dire qu’elle est plutôt facile à préparer et que surtout, elle est bonne pour la santé. Après un point de vocabulaire autour de cette soupe, intéressons à sa consommation au Japon.

Composition du mot misoshiru et vocabulaire

On peut décomposer notre plat du jour en deux mots : miso (味噌) qui est un aliment sous forme de pâte fermentée et shiru (汁) qui signifie “jus, soupe”. D’où la traduction française “soupe miso”. Celle-ci se “boit” en japonais vu qu’on dit misoshiru wo nomu (味噌汁を飲む). Mais ça ne veut pas dire que les nippons considèrent cela comme une boisson à l’instar du thé, c’est bien un plat à part entière.

Je ne vais pas vous donner de recette perso ici car je ne suis pas un pro dans le domaine, par contre, j’ai une expression japonaise à vous faire partager : miso mo kuso mo issho ni suru na (味噌も糞も一緒にするな) “ne mets pas ensemble le caca et le miso”. Elle correspond à notre fameux “ne mélange pas les torchons et les serviettes”. Mais pourquoi le caca ? Et bien parce que le miso lorsqu’on le trouve sous forme de pâte peut ressembler à une crotte.

Et oui, vous ne verrez plus jamais la misoshiru comme avant... :S
Et oui, vous ne verrez plus jamais la misoshiru comme avant… :S

Tendances sur la consommation de misoshiru au Japon

Il existe différentes sortes de misoshiru avec des ingrédients assez variés, la seule contrainte étant d’avoir du miso. Selon une enquête réalisée en février 2015 par Asahi et dans tout le Japon, on apprend que les nippons sont 73,5% à privilégier le tôfu, vient ensuite le wakame (fougère de mer) à 58,3% et le negi (oignon vert) à 49,5%. Au niveau de la fréquence de consommation, on peut voir qu’environ 62,7% des sondés boivent de la soupe miso 4 fois par semaine ou plus dont 38% quasiment tous les jours.

Il y a cependant des disparités en fonction de la tranche d’âge car seulement 24% des 20-29 ans en boivent pratiquement tous les jours contre environ 55% pour les plus de 70 ans. La raison est simple : la cuisine occidentale a de plus en plus de succès au Japon, surtout parmi les jeunes. On mange davantage de pain au petit déjeuner car ça ne nécessite aucune préparation. Parce que quoi qu’on en dise, la soupe miso instantanée (インスタント味噌汁) n’a pas le vent en poupe : seuls 10% des sondés avouent la privilégier à celle fait maison.

Source : asahigroup (enquête d’asahi)
Recette de soupe miso en français

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる