Avant de débuter cet article, j’aimerais vous remercier pour votre soutient et vos suggestions de mots souvent très intéressantes. Aujourd’hui, c’est justement un mot qui m’a été suggéré qui va nous intéresser : kôza (口座). Traduit généralement par compte (bancaire), il se trouve que pris littéralement, il signifie “bouche-s’asseoir”. Cela n’a donc rien à voir en apparence alors comment expliquer ce choix de kanjis ?

Analyse du mot kôza et définition

Comme précisé dans l’introduction, kôza s’écrit donc habituellement en kanji 口座. Le premier 口 que l’on aime associer à la “bouche” signifie plus largement “ouverture”. Dans notre cas, c’est dans ce sens qu’il faut le prendre, c’est à dire de’iriguchi (出入り口) “entrée/ouverture où l’on sort et entre”. Cela fait donc référence à l’argent qui circule dans le compte bancaire. Pour 座, c’est un peu plus compliqué et il faut remonter un peu en arrière pour comprendre.

On avait vu avec notamment le mot zazen (座禅) que 座 désignait plus particulièrement le lieu où on s’assoit (siège) que l’action de s’asseoir. Seulement, cela ne nous aide pas vraiment ici vu que sauf preuve du contraire, l’argent ne s’assoit pas. En réalité, les Za (座) renvoyaient jusqu’au 16ème siècle aux corporations, c’est à dire les communautés de métiers. Ces communautés avaient principalement pour but l’entraide entre les travailleurs et étaient précieuses en cas de coup dur. Après leur abolition progressive autour de 1600, le kanji 座 a tout de même été conservé en tant que suffixe pour les troupes de théâtre. Le Kabuki-za (歌舞伎座) désigne aujourd’hui un célèbre théâtre de kabuki situé dans le quartier de Ginza (銀座 “lieu où circule l’argent”).

Lors de l’ouverture d’un compte, on utilise traditionnellement un tampon (hanko) et on reçoit un livret bancaire (tsûchô)

Finalement, za a fini par signifier “le lieu où/l’institution où”, c’est pourquoi on le retrouve dans kôza. Autre détail important, s’il n’y a pas de mention direct à l’argent dans notre mot du jour, c’est qu’il s’agit d’une abréviation comme le français “compte”. C’est souvent celle de yokin kôza (預金口座) “compte de dépôt” ou encore furikae kôza (振替口座) “compte de transfert“. Kôza wo hiraku/motsu (口座を開く/持つ) : faire ouvrir/posséder un compte (bancaire).

Sources : okwave.jp (explications sur les kanjis), Wikipedia.fr (article sérieux sur les Za)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.