Kirin (きりん/キリン) : un animal mythologique qui s’est matérialisé en girafe

En japonais, le mot kirin (きりん ou キリン) renvoie à deux choses bien distinctes : la marque de bière Kirin et la girafe. Autant dire qu’on pense probablement davantage à la bière hors contexte ! ( ′~‵)
Toutefois si on regarde le logo de la marque, cela ressemble à un animal mystique qui n’a rien à voir avec une girafe. Et pourtant, il y a un lien étroit entre les deux. C’est que nous allons voir en revenant 600 ans en arrière ! 🙂

Origine et évolution du mot kirin

Le Nihon Kokugo Daijiten indique que la première utilisation de kirin (écrit en kanjis 麒麟) remonte à 720. Pourtant à l’époque, les Japonais n’avaient certainement jamais entendu parler des girafes. La raison est qu’il désignait en réalité une créature imaginaire issu de la mythologie chinoise, le Qilin. Pour la faire vite, il s’agit d’un mélange entre un cerf (corps), un cheval (crinière), d’une vache (queue) et d’un loup (museau). Vu qu’il ne reposait pas sur une entité réelle, son apparence était très variable. Ainsi, le logo de notre marque de bière est une représentation possible du Qilin probablement inspirée du peintre Kanô Tan’yû.

Je précise que la représentation du fameux peintre est à gauche (et non à droite comme on pourrait le penser ! oO)

Il existe maintenant plusieurs légendes expliquant pourquoi on en est venu à appeler la girafe Kirin. La plus souvent citée est celle du chinois Zhen He qui serait revenu au pays à dos de girafe. L’empereur Ming Yongle étant très impressionné par son long cou, il en aurait vu la matérialisation réelle de l’animal mystique. Puis au Japon comme en Corée du Sud, on aurait décidé de conserver ce nom kirin importé de Chine. Pour l’anecdote, on l’appelle actuellement en chinois 长颈鹿 chángjǐnglù littéralement “le cerf au long cou”. Comme quoi, on veut ne s’est tout de même pas défait de cette image de cerf ! (゚¬゚)

Même si cette légende est potentiellement fausse, on peut dire que ce sont ses caractéristiques inhabituelles (long cou, taille conséquente…) qui ont valu à la girafe le nom de kirin. Sinon, on aurait sans doute opté pour ジラフ (jirafu), variante qui a été proposée au XIXe siècle mais qui n’a jamais pris. Afin de ne pas faire la confusion entre l’animal réel et imaginaire, on préfère plutôt l’écriture en kana きりん/キリン pour la girafe.

Sources : Ja.Wikipedia (informations générales et légende), gogen-allguide (étymologie)

2 réponses

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum