Le japonais dans tous les sens

Hayabusa (隼) : le Faucon pèlerin aussi rapide que la fibre

Vous devez sûrement vous dire par moments en lisant Kotoba “tiens, plutôt particulier le mot japonais du jour…”. Pourtant, quand je choisis un mot, il y a toujours quelque part une raison. En général, c’est soit que j’y ai trouvé quelque chose d’intéressant à partager, soit qu’il m’est arrivé une mésaventure à raconter.
Aujourd’hui, c’est plutôt la seconde raison qui me pousse à vous parler de 隼 (hayabusa) qui désigne simplement le Faucon pèlerin. Vous verrez qu’il est en fait plus vicieux qu’il n’en a l’air… :S

Analyse du mot hayabusa et rapport avec la fibre

Hayabusa s’écrit en un seul kanji 隼 et pourtant vu sa longueur de 4 syllabes, on aurait pu penser qu’il y en a deux. C’est entre autre ce qui a causé ma perte mais j’y reviendrai après. On peut tout de même reconnaître dans sa prononciation la partie haya signifiant “rapide” (速い hayai = rapide). Le busa est un peu moins évident et serait dérivé du mot 翼 (tsubasa = ailes). Oui, c’est le kanji utilisé pour la série キャプテン翼 (Captain Tsubasa). Bref, le hayabusa tient donc son nom du fait qu’il est rapide, on l’a bien compris. D’ailleurs, son kanji 隼 évoque aussi un oiseau rapide puisque la partie du dessus 隹 désigne l’oiseau (鳥 tori) et la croix 十 représenterait le faucon qui fend l’air en piqué pour attraper sa proie.

Au passage, on en trouve évidemment au Japon dans les montagnes et souvent même dans les villes. Vu qu’il aime déguster les pigeons, personne ne s’en plaint. Mais ce n’est pas de ça dont je vais parler ici mais plutôt de la (bonne ?) idée des marketeux japonais de nommer n’importe quoi hayabusa pour évoquer la rapidité. Pour les fans de moto, on a ainsi la Suzuki GSX 1300R Hayabusa. Donc ne soyez pas étonné si vous ne tombez que sur des photos de motos en tapant 隼 dans Google. Et avant cette moto, on a eu aussi l’avion de chasse Nakajima Ki-43-II Hayabusa en 1939. J’en profite pour rappeler que pour la première fois, une femme va devenir pilote de chasse au Japon.

Vive le marketing… 😀

Mais le problème qui m’a concerné, c’est que les opérateurs internet s’y sont aussi mis. Étant contraint avec mon déménagement de m’abonner chez NTT, j’ai choisi la formule フレッシュ光ネクストスーパーハイスピードタイプ隼 (Fresh Hikari Next Super High Speed Type Hayabusa). Je vous passe le nom ridiculement long que j’ai du épeler au téléphone pour ensuite m’abonner à un fournisseur d’accès internet (oui, c’est séparé avec NTT, vachement pratique…). Et comme je ne savais pas lire le kanji 隼, j’ai hasardé un jun (car 隼 ressemble au kanji 準 qui se prononce jun).
La personne au téléphone m’a demandé s’il y avait un hayabusa mais ne connaissant pas ce mot, je n’ai strictement rien compris. J’ai pensé d’ailleurs à un terme étranger en katakana sur le coup et j’ai répondu “non”. Mon interlocuteur n’était pas très futé non plus vu qu’il aurait pu deviné que j’avais confondu 準 et 隼. Oui je sais, j’en demande trop… 😀

Au final, je n’ai pas pu me connecter à internet à cause de cette incompréhension et j’ai du procéder à un changement de forfait le lendemain. Vous comprenez maintenant pourquoi je déteste le téléphone… ^^

Sources : ichigoichina (étymologie du mot et explications sur le kanji)

4 réponses

  1. C’est dans ces moments là qu’un petit dictionnaire électronique est bien pratique, pour écrire le kanji sur un écran tactile et vérifier sa prononciation ^^ y’a même des applis complètes, gratuites et sans pub qui font ça sur Android (l’excellent Akebi, par exemple).

    1. Je possède un dictionnaire électronique et je sais qu’il existe pas mal d’applications gratuites qui font le job.
      Le problème, c’est que c’est pas évident de sortir son dictionnaire en téléphonant (encore moins d’utiliser une appli d’ailleurs :p) et surtout, j’étais vraiment persuadé que c’était le kanji 準, ah ah. Il faut dire que dans le contexte, ça paraissait logique vu que 準 signifie plus ou moins “standard”. Donc je me suis dit “c’est la fibre standard et voilà”. :p
      Bref, ce sont eux les fautifs à mettre des kanjis aussi peu courants, ah ah.
      Pour l’anecdote, ma femme a hésité en le lisant, ce qui tendrait à montrer que c’est pas forcément évident même pour les japonais. ^^

    1. Non, là je suis quasiment sûr que ça n’a rien à voir puisque le terme hayabusa est assez ancien et que le japonais pour l’oiseau buse est ノスリ (nosuri).
      Donc je les vois mal s’inspirer du français buse juste pour hayabusa et pas pour le reste. ^^

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
lojol69
Saboten
Kotoba
仕草