Le japonais dans tous les sens

Tori (鳥・鶏) : fais comme l’oiseau… et le poulet ?

Ça vit d’air pur et d’eau fraîche, un oiseau ! Et ce n’est pas moi qui le dit mais Michel Fugain. Vous l’aurez compris, on ne va pas s’intéresser à Michel Fugain mais au mot japonais qui désigne les oiseaux. Il s’agit de tori qui peut s’écrire avec deux kanjis différents et nous allons tenter d’essayer de comprendre pourquoi !

Etymologie du mot tori et usage dans la vie quotidienne

Tori partage le to du verbe tobu (飛ぶ “voler”) et il est admis aujourd’hui qu’il y a un lien entre les deux. Comme en français, sa définition est très large : il regroupe en effet tous les animaux qui ont un bec et des plumes. En général, ils volent mais il peut y avoir des exceptions comme l’autruche. Dans tous les cas, je n’ai pas trouvé de contre exemple avec un tori qui ne serait pas un oiseau ou inversement. C’est rare mais il arrive qu’on se mette d’accord ! Tori ga sora wo tondeiru (鳥が空を飛んでいる) : l’oiseau vole dans le ciel.

Ce qui va nous intéresser ici, c’est la présence de deux kanjis : 鳥 et 鶏. Le premier renvoie aux oiseaux en général et le second aux poulets/poules. En réalité, pour parler d’une poule vivante, on dira plutôt niwatori (鶏, même kanji). Le kanji 鶏 lorsqu’il se prononce tori renvoie donc uniquement au poulet mais en tant que viande. Par exemple toriniku (鶏肉 “viande de poulet”) ou tori no sasami (鶏のささみ “blanc de poulet”). A l’oral, on ne fait aucune différence et un locuteur extérieur pourrait penser naturellement à “viande d’oiseau”.

Voici ce que donne Google lorsqu’on recherche “tori”. Aucune espèce n’est épargnée ! ^^

Mais au Japon, comme manger de l’oiseau signifie la plupart du temps manger du poulet, cela ne pose pas de problème. Pas besoin alors d’expliciter niwatori niku. On appelle ce phénomène la “connivence linguistique“. C’est à dire que lorsque un élément parait évident chez un même groupe de locuteur, on aura tendance à l’omettre. En France, on écrit souvent “le président (français)” sans préciser “de la république”. Cependant, comment on fait quand ce n’est pas du poulet ?. Et bien on explicite pardi ! La viande de canard se dit par exemple kamoniku (鴨肉). Simple non ? ^^

Sources : kotobank (dictionnaire japonais), detail.chiebukuro (à propos de niwatori niku)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum