On entend souvent dire que les japonais ne savent pas débattre ni argumenter. La raison invoquée est simple : comme ceux-ci éviteraient de confronter leurs idées, et bien ils auraient des lacunes dans le domaine. Aujourd’hui, c’est donc le mot giron (議論) “controverse/débat” qui va nous intéresser. Après la petite analyse habituelle, j’aimerais vous parler d’une petite anecdote qui m’est arrivée récemment. 🙂

Définition du mot giron et petite anecdote personnelle

Giron s’écrit en kanjis 議論 où 議 signifie ici “entretien/entrevue”. On le retrouve entre autre dans le mot kakugi (閣議 “conseil des ministres”). 論 quant à lui porte ici le sens de “discours basé sur la raison/argumenté”. D’où la signification “argument principal/solide” pour le mot ronshi (論旨). Ainsi, giron signifie littéralement “entrevue avec des discours argumentés”, ce qui correspond bien à un débat. Petite curiosité : en inversant les kanjis, on obtient le mot rongi (論議) qui a un sens similaire. La différence est que ce dernier est plus formel avec une image davantage “apaisée”.

Car oui, bien que giron n’apparaisse pas du tout comme un terme “violent”, il porte tout de même une connotation négative. Celle d’une “confrontation véhémente” (hageshii butsukariai 激しいぶつかりあい). Il existe d’ailleurs l’expression giron wo tatakawasu (議論を戦わす) que l’on traduit par “débattre avec quelqu’un” mais où le kanji 戦 rappelle le combat (sensô 戦争 = guerre). Comme si l’autre qui n’a pas le même avis devrait être considéré comme un ennemi.

On se calme, c’est juste un débat à la base… ^^

Honnêtement, je n’ai jamais vraiment débattu avec des japonais donc je serai incapable de dire si leur argumentation diffère radicalement de la nôtre. J’ai lu par contre des articles comme celui-ci qui parle d’attaques Ad Hominem récurrentes (on s’en prend directement à l’individu et non à ses arguments). Enfin, ce genre de méthode étant assez fréquente avec les réseaux sociaux en général… ^^. Je vais donc plutôt vous décrire un “évitement de débat” qui m’est arrivé récemment sur Yahoo Auction.

Le service client de Yahoo Auction : fini de débattre !

Je ne sais pas si giron était le mot bien choisi pour parler de cette petite anecdote mais tant pis. Il y a au moins un petit rapport en tout cas ! Alors pour faire vite, j’utilise le site d’enchère Yahoo Auction depuis un bout de temps et il m’est arrivé d’avoir des petits litiges avec certains vendeurs. Par exemple, j’avais reçu une console d’une couleur différente de celle annoncée. A l’époque, j’avais fait part de mon mécontentement directement au vendeur. Et comme il restait sur sa position, j’avais envoyé un mail au service client de Yahoo Auction pour régler le soucis.

Mais à ma grande surprise, ils ne voulaient pas prendre position et m’ont carrément proposer de faire appel à un avocat. Evidemment personne n’irait prendre un avocat pour ce genre de petit litige donc j’avais abandonné l’affaire. Et là récemment, j’ai découvert qu’ils avaient créé un nouveau système pour les clients premium. Celui-ci s’appelle shôhin manzoku sapôto (商品満足サポート) “support satisfaction produits”. Comme j’ai eu justement un petit pépin, j’ai décidé d’y recourir.

Et là, ça n’a plus rien à voir. On transmet simplement la raison du problème (“article ne correspondant pas à la photo” par exemple). Yahoo Auction vous recontacte en vous demandant une photo en guise de preuve. Et voilà, c’est fini, vous êtes remboursé en points dans la journée. Ce que j’ai trouvé incroyable, c’est que le vendeur n’a jamais été mis au courant du problème. C’est bien écrit dans la description du programme d’ailleurs “le vendeur ne sera pas mis au courant”. Et voilà comme régler un litige sans aucun débat ni conflit. Trop fort non ? 😀

Sources : careerpark.jp (différences entre giron et rongi), kotobank (dictionnaire japonais)

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.