Le japonais dans tous les sens

Fakkusu (ファックス) : le fax, c’est démodé ! Vraiment ?

On dit souvent que le Japon est le pays de la technologie, n’empêche qu’on peut aussi y trouver encore des “vieilleries” toujours couramment utilisées. C’est le cas du fax (ファックス) qui occupe encore aujourd’hui 41,5% des foyers japonais. Pourquoi donc ?

Les raisons du succès du fax

Avant d’expliquer pour quelles raisons les nippons se servent encore du fax, commençons avec un chiffre révélateur : en 2013, il s’est vendu environ 1,5 millions de fax destinés aux foyers japonais (kateiyô fakkusu 家庭用ファックス). Ce n’est donc pas limité aux entreprises qui elles utilisent tous les jours cet appareil dans la quasi totalité. Il y a quand même une explication pour ces bonnes ventes : au Japon, quand on achète un téléphone fixe, on en prend un directement muni d’un fax. Ce qui donne ça :

Le fax pour particulier muni d'un écran digitale et équipé d'un téléphone
Le fax pour particulier (家庭用fax) muni d’un écran digitale et équipé d’un téléphone.

Mais si on en prend un général, ce n’est pas uniquement pour téléphoner. Il existe de nombreuses services au Japon où on utilise encore le fax : avec le takkyûbin (宅急便 “service de livraison au porte à porte”) où on vous demande de remplir un formulaire pour que quelqu’un vienne ensuite chercher le colis directement chez vous, lorsque vous voulez louer un appartement on pourra vous demander d’envoyer vos pièces d’identité par fax, etc.

De plus, l’écriture cursive est toujours louée au Japon : 手書きのファックスを受け取ったときの温かい個人的な気持ち “le sentiment chaleureux très personnel lorsqu’on reçoit un fax écrit à la main”.
Cependant, les services que proposent les smartphones et le web 2.0 commencent à avoir raison du fakkusu, les ventes diminuent d’année en année pour atteindre péniblement 1,1 millions en 2015 pour les particuliers, ce qui reste un bon score dans l’absolu.

Source : newsphere.jp, clubic

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
仕草
Kotoba
もしもし!