Le japonais dans tous les sens

Kaidan (階段) : c’est dans les escaliers qu’on se fait peur l’été ?

Débutons cet article avec un petit quiz comme la dernière fois (tiré d’un livre pour écoliers Japonais je précise) : 学校でこわい話をするのにちょうどいい場所は、どこ? (gakkô de kowai hanashi wo suru noni chôdo ii basho ha, doko ?). Traduction : “À l’école, l’endroit idéal pour se raconter des histoires qui font peur, c’est où ?”.
Eh bien la bonne réponse est notre mot du jour, かいだん (kaidan). Pourquoi les escaliers alors ? ^^

Origine du mot kaidan et pourquoi faut-il s’en méfier

Le mot kaidan lorsqu’il s’écrit avec les kanjis 階段 est relativement récent puisqu’il aurait été créé au Japon durant le XVIIIe siècle. Il ne s’agirait donc pas d’un mot importé de Chine malgré son apparence et d’ailleurs en chinois, on utiliserait plutôt 樓梯 (lóutī) aujourd’hui pour les escaliers. Cela ne signifie pas toutefois qu’il n’y avait pas d’escaliers au Japon auparavant et selon le Nihon Kokugo Daijiten, on les désignait entre autres avec le mot きざはし (kizahashi) durant l’époque d’Heian (794-1185). Littéralement, cela donne “le pont (はし) sculpté (きざ)”.

Comme on l’avait vu avec le mot 梯子 (hashigo “échelle”), hashi désigne dans son sens large un dispositif permettant de relier deux points éloignés, que ce soit à la verticale ou à l’horizontale. Durant l’époque d’Edo (1603-1868), ce terme hashigo pouvait aussi renvoyer aux escaliers et il existait par exemple le mot-valise 段梯子 (danbashigo) “échelle à marches”. J’imagine que c’est standardisation de la forme des escaliers (qui se distinguaient de plus en plus des échelles) qui a ensuite conduit à la création et à l’adoption généralisée du mot 階段 (kaidan). Je tente la traduction littérale “marches (段) entre les étages (階)“. (▼▼)

Qui n’a jamais eu peur de sombres escaliers en colimaçon ? O-O

Pourquoi se raconter des histoires qui font peur dans l’escalier ? Parce que… 怪談 (histoire de fantômes) se lit aussi kaidan. Renversant non ? (・◇・;)
J’attire toutefois votre attention sur les expressions usuelles 階段をあがる/のぼる (kaidan wo agaru/noboru) “monter les escaliers” VS おりる/くだる (oriru/kudaru) “descendre les escaliers”. Même si on apprend que la particule を (wo) permet de désigner le COD (ce qui est le cas ici), on est quand même tenté par utiliser la particule に ou で. On se dit en effet “l’escalier est un lieu (に) ou encore un moyen pour monter/descendre (で)”. Mais ce sont des erreurs, attention à la marche ! 😉

Sources : Nihon kokugo daijiten (dictionnaire traçant l’évolution des mots et leur usage), Kotobank (informations diverses)

Petit quiz ?

Envie d’aller un peu plus loin avec notre mot du jour 階段 ? Ce quiz est pour vous ! 😉



Articles similaires

2 réponses

  1. Super intéressant article sur un mot apparemment banal, mais qui cache bien son jeu.
    J’ai beaucoup apprécié le quizz qui m’a fait réfléchir sur l’usage des verbes !
    Merci ^^

    NB : Petite coquille dans la première question (mais on devine avec la question jumelle) :
    “あがる (agaru) insiste sur le processus de monter alors que のぼる (noboru) insiste plutôt sur le processus de monter. “

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers messages du forum
Jean
Transcription Kanbun
chacha21
Te-form et jisho.org
Kotoba
Demande de traduction