Day Service (デイサービス) : le centre aéré pour personnes agées

On aborde régulièrement en parlant du Japon le sujet du vieillissement de la population. Cependant, on ne mentionne pas toujours les transformations que cela implique sur la société japonaise. Aujourd’hui, on va s’intéresser à un accompagnement pour personnes âgées : le day service (ディサービス)

Analyse et définition du terme day service

Day service s’écrit en katakana ディサービス (dei sâbisu). Il s’agit de la forme contractée de day service center (デイサービスセンター). Autrement dit “centre proposant des services quotidiens”. On peut trouver son équivalent en kanji qui est tsûshokaigo (通所介護) “lieu que l’on fréquente pour être pris en charge (soins, aides…”. Je ne sais pas si vous y voyez un peu plus clair grâce aux kanjis mais il faut savoir une chose essentielle : il s’agit d’un service proposé uniquement aux personnes âgées.

Mais quelle est donc sa particularité ? Et bien chaque matin, un mini bus vient chercher directement les usagers à leur domicile. Une fois tous réunis (ils sont souvent autour de dix, pas plus de quinze), ils se rendent dans un centre hospitalier munis de structures prévues pour les accueillir. La journée se déroule généralement comme ceci :

  • on procède en premier lieu à un petit contrôle routinier de santé pour s’assurer que tout le monde va bien
  • on prend son bain accompagné d’un aide soignant (individuel et non collectif)
  • on déjeune puis on fait des exercices de réhabilitation si nécessaires ou encore diverses activités
  • le mini-bus ramène enfin tout le monde chez soi en fin d’après midi vers 17h00

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un véritable centre aéré pour personnes âgées ! Le but visé est essentiellement de proposer une aide aux personnes certes vieillissantes mais qui sont encore capables de vivre seules et de s’assumer. Ces day service leur permettent par ailleurs de se socialiser et d’éviter la solitude. Le coût varie en fonction de l’état de santé de l’individu, il y a sept niveaux différents ! En moyenne, cela revient à environ 2000 yen par jour repas inclus (à peu près 17€).

Et oui, on s’amuse bien dans les day service ! 😀

Une situation préoccupante pour les day service

Dans leur principe, il faut reconnaître que ces day service sont une bonne idée. On retrouve l’aspect social des maisons de retraites sans enlever aux personnes âgées leur autonomie. Seulement, cette idée a tellement bien marché qu’on assiste aujourd’hui à une saturation presque totale du secteur. Rendez vous compte : ces centres seraient plus nombreux que tous les konbini réunis ! Quand on sait que ces supérettes sont situées à chaque coin de rue quasiment, ça fait réfléchir.

Les conséquences sont désastreuses si on prend en compte le fait que le système économique japonais est très libéral. Pour survivre, les day service se doivent de se démarquer des autres tout en proposant des prix bas, crise oblige. Et pour se faire, on met l’accent davantage sur la relation avec le “client” (car on parle davantage d’un client que d’un patient) que sur l’aspect strictement médical. Ça signifie par exemple que certains contrôles de routine pourtant nécessaires ne sont pas fait car prenant trop de temps. Il faut en effet que “tout le monde reparte chez soi sans stress, l’esprit léger”.

Par ailleurs, la loi oblige la présence d’au moins un infirmier kangoshi (看護師) dans ces centres (un médecin n’est pas nécessaire). Seulement, vu que les soins ne sont plus placés en priorité, cet infirmier ne met pas ses compétences en action. C’est à dire qu’il se retrouve à faire exactement le même boulot que les aides soignants. Est-il le reflet d’une certaine décadence dans le milieu comme le dirait Michel Onfray ?

Sources : news-ga.com (définition et fonctionnement des day service), senior-business (à propos du phénomène de saturation)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum