Majo (魔女) : une sorcière devenue chrétienne

Lorsque j’ai demandé hier à mon fils comment on disait “sorcière” en japonais, il m’a répondu tout de suite 魔女 (majo). Il a ensuite rajouté derrière “c’est rigolo, ça ressemble aux mots magie/magique”. Cette ressemblance est très probablement le fruit du hasard mais ça m’a tout de même donné envie d’en savoir plus sur ce mot. Puis vous savez-vous comment on dit sorcier en japonais au fait ? (`・Д・)ノ=☆

Origine du mot majo et évolution sémantique

Dans 魔女, ce qui frappe en premier est ce kanji 魔 qui n’inspire pas vraiment confiance. On pense qu’étymologiquement, il vient directement du sanskrit māra (d’où la prononciation ma) signifiant “qui cause la mort/qui tue”. On peut plus ou moins l’assimiler au démon, pas étonnant d’ailleurs qu’il compose 悪魔 (akuma “démon/diable”) que tous les joueurs connaissent grâce au jeu vidéo Street Fighter. C’est dans ce sens qu’on trouve au 13ème siècle le premier texte japonais faisant référence à 魔女. C’est assez différent cela dit de la sorcière puisque c’était la “femme (女) démoniaque/ qui vit en enfer” et on la mettait au même plan que le 魔王 (maô“roi des enfers”) et du 魔民 (mamin) “peuple des enfers”.

Il faut préciser ici deux choses : premièrement, c’était un terme bouddhique très lié à l’imaginaire de cette religion. Deuxièmement, on ne le prononçait pas majo mais manyo. Il faut attendre l’époque Meiji (1868) pour qu’on finisse par épeler 魔女 “majo“. On peut y voir dans ce changement phonétique une conversion religieuse car cette fois-ci, on fait référence à la sorcière occidentale et chrétienne. Autrement dit la “méchante” femme qui pratique ce qu’on considère comme être de la sorcellerie. Comme on a fini par systématiquement recourir au mot 魔女 pour la traduction de witch, la différence sémantique est faible. Le titre du film d’animation de Miyazaki 魔女の宅急便 (majo no takkyûbin “la livraison à domicile de la sorcière” devenue “Kiki la petite sorcière”) ne choque personne.

On aurait pu par la même occasion traduire sorcier par 魔男 (manan ? madan ?) mais apparemment, ça sonnait faux. Bizarrement, on trouve à la place le terme beaucoup plus neutre 魔法使い (mahô tsukai) qu’on pourrait traduire par “utilisateur de sorcellerie/magie”. Ce dernier peut également s’employer pour les femmes et pour ce qui est des magiciens/magiciennes, on préfère en général 魔術師 (majutsushi “maître de la magie”).

Sources : toyo.ac (papier universitaire à propos de la traduction de majo), ja.wikipedia (informations diverses)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum