Kanden (感電) : tu le sens l’électricité là ?

“Ouïe Ouïe, je viens de m’électriser par inadvertance !”. Si vous faites partie de ceux comme moi qui se disent “tiens, pourquoi on trouve électriser et pas électrocuter ?”, il y a principalement deux raisons possibles. Soit vous ne saviez pas qu’il existait aussi le verbe “électriser” (pour parler d’un choc électrique) et vous aurez appris quelque chose comme moi. Soit vous considérez que chaque mot ne possède pas forcément un sens strict (électrocution = mort par électrisation) lorsqu’il s’agit du langage courant. D’ailleurs au passage, quand on dit “je me suis électrocuté”, il ne peut pas y avoir de confusion possible, sinon on ne serait pas là pour l’énoncer (sauf Jésus à la limite).

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter 感電 (kanden) qui décrit aussi un choc électrique. Est-ce une électrocution ou une électrisation ?

Analyse du mot kanden et exemples d’usage

C’est en lisant avant-hier une brochure décrivant les potentiels dangers électriques que je suis tombé sur 感電. Il y avait une illustration représentant une main mouillée essayant de brancher un câble sur une prise. Celle-ci était accompagnée du texte “ぬれた手でプラグやスイッチぞあつかうと感電するおそれがあります (nureta te de puragu ya suicchi wo atsukau to kanden suru osore ga arimasu). Traduction possible : “en manipulant une prise ou un interrupteur avec les mains mouillées, il y a un risque de subir un choc électrique”.

Voici une photo de la brochure que j’ai prise (sans mauvais jeu de mots oO)

Bien qu’ici le contexte ne laisse aucun doute sur le fait qu’il va y avoir un choc électrique, j’avoue avoir été surpris par le choix du kanji 感. Car on l’associe en général à la sensation/au ressenti, ce qui donne littéralement “ressentir de l’électricité” pour 感電. Avouez que ce n’est pas très dissuasif, j’ai eu presque envie d’essayer pour voir ! (σ≧∀≦)σ
Cependant, en consultant mon dictionnaire étymologique de kanjis (漢字源 Kanjigen), je suis tombé en sens premier sur “recevoir une forte secousse/un choc”. Il est vrai que c’est en général ce qui se passe quand on est ému (感動する kandô suru). On sous-entend ainsi ici que le ressenti est accompagné d’un choc, ce que confirme la définition des dictionnaires japonais pour kanden.

Lorsque la mort survient, on emploie en japonais le mot 感電死 (kandenshi) qu’on peut traduire du coup par “électrocution“. 彼は感電死した (kare ha kandenshi shita) : il est mort électrocuté. On s’attend alors à trouver la traduction “électrisation” pour 感電 seul. C’est possible oui mais le Petit Royal a souhaité feinter en proposant “commotion électrique”. Ils assument par conséquent en indiquant “recevoir une commotion électrique” pour 感電する (kanden suru). Ce choix me parait sensé si on considère que moins d’1% de la population utilise “électrisation”. Pas facile de réaliser un dictionnaire !

Sources : Kotobank (dictionnaires japonais), dictionnaire électronique (pour le Petit Royal)

Une réponse

  1. Ce qui m’est venu à l’esprit tout de suite est la différence de voltage entre la France (et autres pays) avec le Japon concernant le voltage : on est à 110 volts au Japon contre 220 volts en France. En cas de choc électrique, se prendre une “chataigne” de 110 volts ça fait déjà bien mal, mais la même chose avec du 220 volts ça se ressent bien plus fort encore…
    N’essayez surtout pas de mettre vos doigts dans les prises pour comparer !
    C’est peut-être pour celà qu’il y a une différence entre “électriser” (ouille, c’est du 110 volts) avec “électrocuter” (Ouuuuchhh… c’est du 220 volts, j’ai le cœur qui palpitte encore).
    Ce n’est qu’un avis personnel, je n’y connais pas grand chose en chocs électriques.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる