Kaminari (雷) : le tonnerre, c’est le son d’un taiko ?

Le tonnerre qui est pour rappel “le bruit produit par l’expansion brutale d’une fine colonne d’air” provoqué par la foudre a longtemps fait l’objet de différentes mythes. En Occident, on trouve ainsi les dieux Zeus ou encore Thor. Qu’en est-il pour le Japon et quelle est l’idée qui se cache derrière le terme kaminari ?

Etymologie du mot kaminari et sens associés

Kaminari s’écrit aujourd’hui avec le kanji 雷 “tonnerre/éclair” mais il possédait autrefois des kanjis différents : 神鳴り. Littéralement, cela signifie “le grondement (鳴り) des dieux (神)”. On peut donc remarquer que étymologiquement, kaminari se rapproche beaucoup du mot tonnerre étant donné que ce dernier ne désigne que le bruit.

C’est pourtant un peu plus complexe car le terme japonais a un sens plus large vu qu’il décrit aussi les rayons lumineux que l’on voit, c’est à dire les éclairs inazuma (稲妻). Il existe par ailleurs un terme plus technique pour le bruit qui est raimei (雷鳴). On peut trouver ainsi tout naturellement les expressions kaminari ga naru (雷が鳴る) “le tonnerre gronde” et kaminari ga ochiru (雷が落ちる) “la foudre tombe”.

De manière plus imagée, notre mot du jour permet aussi de traduire la manifestation d’une rage accompagnée de hurlements. Par exemple, un professeur qui a eu un excès de colère se dit en japonais sensei no kaminari ga ochita (先生の雷が落ちた) littéralement “la foudre du professeur est tombée”. Inutile de vous dire qu’on l’utilise pas à la légère !

Faites attention, le dieu raijin viendra vous prendre votre nombril !
Faites attention, le dieu raijin viendra vous prendre votre nombril !

Le tonnerre dans la mythologie japonaise

Au Japon, le mot tonnerre est associé à un dieu qui s’appelle raijin (雷神 “dieu de la foudre/tonnerre). J’ai mentionné dans le paragraphe précédent le “grondement” mais il ne fallait pas le prendre dans le sens “cri”. En fait, on pensait que celui-ci jouait du taiko (太鼓 ) lors d’un orage qui est pour rappel un tambour traditionnel japonais. Il n’y allait pas de main morte en tout cas !

Ce dieu à l’apparence d’oni (ogre) plutôt sympathique cache par ailleurs d’autres aspects moins attirants : il viendrait parfois sur terre pour arracher les nombrils ! En été, lorsqu’un enfant a son nombril à l’air, les grands mères lui disent “le dieu de la foudre va venir te le prendre !” kaminari-sama ga heso wo tori ni kuro yo ! (雷様がへそを取りに来るよ !). Le but étant d’éviter qu’il prenne froid et attrape un rhume. Malin non ?

Sources : kotobank (dictionnaire japonais), ja.wikipedia (dieu raijin)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
Matamune
Utilisation de に
otakusan93
Inscription au JLPT