Juban (襦袢) : un gilet portugais qui a grandi en tant que japonais

De nos jours, le juban (襦袢) est considéré comme un sous vêtement qui se porte en dessous du kimono. Il arrive aussi qu’on s’en vêtit dans certains sports japonais comme le kyûdô (弓道 sorte de tir à l’arc). J’avoue que je ne le connaissais pas personnellement avant de tomber dessus en faisant des recherches sur les premiers mots importés directement d’Europe au Japon. Car malgré son écriture en kanji, notre mot du jour viendrait du portugais.

Origine du mot juban et transformation au Japon

La première occurrence du mot juban remonte selon le dictionnaire Nihon Kokugo Daijiten à l’année 1600. Cela correspond à la période entre 1543 et 1650 où les Européens, principalement des Portugais pouvaient faire du commerce avec le Japon. Juban dériverait ainsi directement du mot portugais jubão ou gibão qui faisait référence à une sorte de gilet à ce moment-là. On l’écrivait alors en hiragana じゅばん.

Petite précision intéressante : l’habitude de transcrire les mots étrangers en katakana n’était pas du tout implémentée à l’époque. C’était possible mais on préférait souvent les hiragana ou les kanji. Ce n’est que vers la fin du XIXe siècle avec l’ouverture de Meiji que l’association des katakana avec les mots occidentaux se précise. Pour revenir à juban, l’écriture en kanji 襦袢 (1687) marque une évolution sémantique toujours selon le Nihon Kokugo Daijiten. Car comme 襦 signifie “sous vêtement”, on pense que c’est à cette période qu’il a commencé à désigner le “kimono du dessous“. Par ailleurs, la variante ジバン (jiban) qu’on trouve plutôt en katakana serait postérieure (1702).

Nagajuban à gauche et hanjuban à droite.

Dans un autre registre, le juban qui était court à l’origine (gilet) a fini par désigner un vêtement qui va jusqu’aux pieds. C’est pourquoi on fait aujourd’hui la distinction entre le 半襦袢 (hanjuban) littéralement “juban court” et le 長襦袢 (nagajuban)juban long” qui est celui classique. J’espère que les photos au dessus vous aideront à y voir plus clair. Quant à moi, je vous donne rendez-vous lundi pour un nouveau mot ! 🙂

Sources : Kotobank (dictionnaire japonais), Ja.Wikipédia (informations diverses)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum