Densha (電車) : le train, une institution au Japon

Certains d’entre vous connaissent peut être le célèbre drama japonais Densha Otoko (l’homme du train) qui est tiré d’un best seller du même nom. Ce moyen de transport est très apprécié au pays du soleil levant au point de réunir beaucoup d’admirateurs passionnés des rails, les densha otaku ou encore ressha fan.

Petite analyse du mot densha et termes ressemblants

電車 est composé du kanji de l’électricité 電 (den) et du kanji de la voiture 車 (sha). En ne prenant que les kanji, on aurait tendance à traduire ce mot par “voiture électrique”. Hors ce n’est pas le cas, il s’agit en fait de la contraction de denki tetsudou densha (電気鉄道電車) “voiture électrique sur rail”. L’automobile électrique “sur route” se dit denki jidôsha (電気自動車) en japonais. A noter que le terme densha sous entend que le train est électrique, il y a un autre mot pour les trains à vapeur : kisha (汽車).

Un train de la compagnie privée JR
Un train de la compagnie privée JR

La passion des japonais pour le train

Il existe un réel engouement pour les trains au pays du soleil levant. On appelle ainsi les fans du rail sous plusieurs appellations dont voici les deux principales : ressha fan (列車ファン) ou densha otaku (電車オタク). Leur sens est identique mais il vaut mieux employer le premier terme qui est plus “neutre” même si le mot “otaku” n’a pas de connotation forcément négative. Ces passionnés passent donc beaucoup de temps à prendre les trains en vidéo lors de leur arrivée en gare, à prendre en photo les différents modèles… Lorsqu’un nouveau train est inauguré, c’est la ruée ! Mais ça ne s’arrête pas au train en lui même car il y a aussi une fascination pour les jikokuhyou (時刻表) c’est à dire les “indicateurs d’horaires (de train)”.

On trouve par ailleurs des jeux vidéo comme la série Densha De Go qui sont ni plus ni moins des simulateurs de train avec tout ce que ça implique : respect des horaires et des signalisations, freinage précis… Sortie sur consoles et bornes d’arcade, cette série fut un succès colossal.

Sources : ja.wikipedia, chukogames