Dekasegi (出稼ぎ) : venez gagner beaucoup d’argent chez nous !

Il y a deux semaines environ, je vous avais présenté le mot 日系 (nikkei) qui permet de décrire ce qui est “originaire du Japon” (humains comme entreprises). Durant mes recherches, je suis tombé sur un autre mot que je ne connaissais pas et qui a un rapport direct avec le sujet : 出稼ぎ (dekasegi). Wikipedia.fr propose l’interprétation “sortis pour gagner de l’argent”. Je vais en discuter ici en revenant tout d’abord sur l’origine du mot.

Origine du mot dekasegi et significations actuelles

Selon le Nihon Kokugo Jiten (le plus gros dictionnaire de japonais publié), le terme 出稼ぎ daterait du début de l’ère Meiji (autour de 1867 donc). Composé du kanji 出 (de) signifiant “partir/sortir” (verbe 出る deru) et de 稼ぎ (kasegi) qui dérive du verbe 稼ぐ (kasegu). Ce dernier signifie principalement “gagner de l’argent” (ça peut être du temps mais c’est venu par la suite), c’est pourquoi dekasegi s’interprète comme “sortis/partis pour gagner de l’argent“. On avait vu par exemple 食い逃げ (kuinige “manger et s’enfuir”) avec le même genre de structure à deux verbes.

Lorsqu’on parlait de dekasegi durant l’ère Meiji, cela restait encore cantonner à l’intérieur du pays. Certains japonais ont certes profiter de l’ouverture du pays pour aller s’installer à l’étranger mais ça reste marginal. Et puis surtout, ce terme ne décrit pas en principe un départ définitif mais juste temporaire. C’est le plus souvent celui saisonnier où on profite d’une période creuse pour aller gagner sa vie ailleurs. 農閑期に出稼ぎする (nôkanki ni dekasegi suru) : partir ailleurs pour gagner sa vie durant la morte-saison agricole. On a ainsi surtout l’image d’un campagnard venu gagner sa croûte en ville.

Photo qui a pour titre “出稼ぎ留学生” (dekasegi pour étudiants en échange).
Oui c’est paradoxale, on leur demande maintenant de travailler à la campagne car on manque de main d’oeuvre dans le secteur.

Depuis les années 1970, la représentation du campagnard a laissé peu à peu sa place à celle du travailleur migrant. Celui même que le gouvernement japonais a incité à revenir au pays en lui promettant un meilleur revenu (qu’au Brésil notamment). C’est pourquoi quand on dit 出稼ぎに行く (dekasegi ni iku), l’interprétation “émigrer pour gagner plus” est devenue la plus commune. Ce mot est d’ailleurs rentré dans le langage courant de ces populations émigrés où on dit aussi dekasegi en espagnol et decasségui en portugais. Vous aurez remarqué que c’est plus difficile du coup de parler de “départ temporaire”. Le gouvernement japonais a heureusement rectifié cette méprise en encourageant gentiment les nikkeijin à “rentrer au pays” avec la crise de 2008. On ne rigole pas avec l’usage des mots ! :S

Sources : Ja.wikipedia (généralités), Kotobank (dictionnaires japonais), businessinsider (photo d’illustration)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum