Le japonais dans tous les sens

Petit bilan d’étape et avenir du blog Kotoba

Voici 6 jours que le livre “Petite histoire des systèmes d’écriture du japonais” est paru et 17 d’entre vous ont sauté le pas. Certains m’ont signalé des coquilles qui ont été corrigées dans la dernière version, merci beaucoup ! J’attends maintenant les premières critiques sur le fond car je sais qu’un premier livre n’est pas parfait. (゜ロ゜)

Autrement, vous avez probablement constaté qu’il n’y a pas eu d’articles lundi, mardi et mercredi. Ceci s’explique en partie par le fait que mon fils est tombé malade (fièvre + mal de gorge, ça va mieux maintenant) mais pas que. En effet, j’ai vraiment envie de rapidement commencer le projet que je prévoyais, à savoir la création d’un site dédié à l’apprentissage du japonais.

Ceci ne signifie pas que je vais abandonner Kotoba pour autant, il devrait d’ailleurs faire partie intégrante du nouveau site (section “blog”). Par contre, dorénavant, la publication d’articles sur le “mot du jour” sera beaucoup moins régulière (du lundi au vendredi pour rappel avant le coronavirus). J’essaierai quand même d’en faire un ou deux par semaine mais je ne promets rien. Aussi, si celles et ceux qui me financent sur Patreon veulent se retirer, je comprendrais parfaitement. Bien que mon nouveau projet soit toujours en rapport avec la langue japonaise, ce n’est plus vraiment la même chose.

Du coup, il faudrait que je remplace aussi la devise du blog “un jour, un mot japonais” qui est périmée depuis longtemps. (´・・`)
Je suis preneur si vous avez des suggestions, je pense par exemple à “le sens derrière les mots japonais” pour donner un côté mystique. Vous en pensez quoi ? (。・・。)

Guilhem

4 réponses

  1. Et bien ça ne me dérange pas, un site pour apprendre le japonais, puisque j’apprends le japonais…
    Mais d’un autre côté, il y en a beaucoup… Alors qu’un site comme KOTOBA, qui donne des informations très intéressantes sur les mots japonais, je n’en connais qu’un !!!
    Ce serait dommage de l’arrêter, non ?
    Même si la périodicité change un peu, j’adore le concept !!!

    1. Oui, il y a beaucoup de sites de japonais mais vous me connaissez : je fais jamais quelque chose si j’estime que ce qui se fait ailleurs est déjà satisfaisant. Or là, pour le français du moins, il y a énormément de points perfectibles. Déjà que le nombre de méthodes de japonais basées sur l’approche actionnelle (qui est censée prévaloir en europe) se compte sur les doigts d’une seule main. Sur tout ce que j’ai pu lire, l’apprenant est passif et ne fait qu’appliquer la leçon. Mais même en mettant l’approche de côté, je pense qu’on peut aussi améliorer plein d’autres aspects et je compte me servir de l’expérience accumulée sur Kotoba pour la présentation du vocabulaire par exemple.

      Enfin ce n’est pas un exercice facile et va falloir que je fasse de nombreux tests avant d’arriver au résultat souhaité. Kotoba ne disparaîtra pas, une fois que le nouveau site sera mis en place, j’aurai plus de temps à lui consacrer. Puis ce qui sera encore plus intéressant, c’est que si j’arrive à avoir un nombre de participant suffisamment important pour ce futur site, cela me servira en tant que données pour Kotoba. Par exemple si je vois qu’une erreur se produit fréquemment, cela pourrait faire l’objet d’un article. Et si je peux écrire des articles qui soient encore plus utiles, c’est parfait. ^^

  2. Hello,

    Je suis pas passé depuis une éternité! juste pour dire que, si ça peut t’aiguiller, la mode en ce moment pour les plateformes d’apprentissage anglophones c’est le tout inclus avec SRS. En gros, un mélange de flashcards dont les fréquences sont basées sur le fait que la réponse soit bonne ou mauvaise (ce que le géant du milieu WaniKani fait pour l’apprentissage des Kanji, ou la technique “Les kanjis dans la tête” + Anki), et de “parcours” pour apprendre les points de grammaire dans un ordre semi-arbitraire semblable à la progression JLPT ou celle d’un Genki/Minna no Nihongo. Ca rend l’étudiant actif à la façon d’un jeu ou tu dois jouer un peu tous les jours pour progresser.

    Je suis curieux de voir comment tu vas t’y prendre pour rafraîchir le milieu français de l’apprentissage web du japonais. LE type de plateforme dont je te parle demande malheureusement beaucoup d’argent et de ressources humaines très qualifiées. Ce qui ne fait aucun doute, c’est que le travail que tu as fait sur Kotoba avec l’approche étymologique est une valeur ajoutée inestimable pour un apprenant. Même dans le monde anglophone, ce que tu as fait n’a pas été fait à ma connaissance (et je sillonne le milieu!). D’ailleurs, Il aurait été intéressant de faire une version anglaise de Kotoba (en tout cas j’aurais été intéressé par un tel projet), le marché anglophone est énorme et s’y prête bien.

    Bref, désolé pour les idées en désordre ^^ la bonne nouvelle c’est que je vais pouvoir rattraper mon retard…

    1. Coucou toi,

      Oui le fameux SRS (spaced repetition software) qu’il va probablement falloir que j’implémente à un moment donné. Après personnellement, je préférerais encourager les apprenants à utiliser ce genre de logiciels (dont Anki entre autre) en plus des cours que je proposerai. Mais l’idéal serait effectivement de proposer une fonction pour ajouter automatiquement tel mot ou telle expression avec un large choix de phrases d’exemple en créant une flashcard personnalisée. J’insiste sur le fait qu’une flashcard se doit d’être personnalisée vu que le processus de création me semble important pour la mémorisation ensuite (à prouver cela dit). Puis télécharger un deck tout fait (et souvent mal fait) avec une bonne partie des mots qui nous concernent pas, c’est pas super motivant. Je sais pas comment fonctionne wanikani à ce sujet, j’avais entendu dire qu’il y avait un gros côté arbitraire quand même où l’apprenant est amené à apprendre des mots peu usités (genre le nom de toutes les planètes) pour pouvoir progresser dans son apprentissage. C’est un des trucs que je voudrais éviter, je voudrais que chacun choisisse dans la mesure du possible ce qu’il souhaite retenir. Il faut bien sûr une base et les premières leçons seront linéaires mais très vite, je voudrais rendre ça Open World pour faire l’analogie avec les RPG. Cela me demandera plus de travail (proposer plusieurs leçons différentes avec des thèmes différents pour une même notion) mais en regardant sur le long terme, ça me semble jouable.

      Concernant l’approche, ce serait plutôt tournée approche communicative/perspective actionnelle. Donc chaque chapitre serait basé sur des objectifs précis et clairement énoncés à l’avance (exemple : savoir refuser poliment/savoir lire une lettre) avec une liste de notions (grammaticales en grande partie) à connaître. Pour faire vite, ça serait pas donc une succession de leçons de grammaire, la grammaire étant simplement un outil et non une fin en soit. J’insiste là dessus car les méthodes de japonais sont pour beaucoup centrés sur l’acquisition de la grammaire séparée du reste où les énoncés sont peu naturels (style Minna no nihongo ou 40 leçons pour parler japonais). Autrement, je pense réutiliser les connaissances que j’ai acquises avec Kotoba en donnant des informations étymologiques ou d’usage sur certains mots et expressions. J’aimerais que chaque leçon apporte des informations pertinentes même pour celui qui n’est pas débutant (les fameux “faux débutants” :p). C’est très ambitieux tout ça et j’espère avancer rapidement en septembre, j’ai déjà décidé quel LMS utiliser (Learndash à priori). Par contre, il va me falloir un développeur pour implémenter certains trucs essentiels. J’ai déjà été contacté et au pire, je ferai une annonce ici ou je passerai sur codeur.com.

      Voili voilou, moi je vais m’atteler à un article sur un mot maintenant, ça faisait longtemps là ! :S

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum