[Kotobanashi] Episode 2 : un peu de réconfort

Suite à vos suggestions diverses, j’avais décidé d’effectuer quelques améliorations avec ce second épisode intitulé “un peu de réconfort”. Néanmoins, il y a eu pas mal de soucis imprévus avec le logiciel que j’utilise (Facerig), ce qui rend le résultat assez moyen. Par exemple, j’avais fait des prises de profil pour les personnages et ils se sont retrouvés de face lors de l’enregistrement. Je pense avoir compris la cause mais je n’ai malheureusement pas eu le temps de refaire des prises. Surtout que le tracking est pas encore au point et il y a des désynchronisations avec ma webcam (je compte la remplacer à terme).

Mais même s’il n’y avait pas eu ces petits pépins, j’ai du mal à être satisfait du résultat. Le concept consistant à réaliser une histoire avec les cinq mots de la semaine ne me semble pas mauvais car ça peut aider à les mémoriser avec un contexte réel. J’aimais bien aussi l’idée de mettre des photos de la vie quotidienne au Japon sans avoir à réaliser un vlog. Néanmoins, réaliser une bonne mise en scène est beaucoup plus complexe que je l’aurais imaginé et je ne parviens pas à trouver mes marques.

Sur ce point en particulier, il y a peut-être une solution simple : reprendre simplement le contexte du kamishibai (voir ici pour ceux et celles qui ne connaissent pas) avec uniquement la présence du narrateur (le panda/renard là) et un défilement d’images fixes. Au moins, ça résoudrait le problème des animations ratées et ça pourrait faire gagner du temps sur le montage.

J’aimerais votre avis sinon sur un autre point : les voix et notamment celle du narrateur (en français). J’ai eu des échos comme quoi elle était plutôt difficilement perceptible. J’avais choisi de faire cette voix afin de donner un côté comique mais si on ne comprends pas très bien, autant que je reprenne ma voix naturelle. Enfin, j’ai conscience également que ma voix naturelle est pas une des plus agréables à l’oreille donc je suis un peu paumé. Que me conseilleriez-vous ?

Voilà, en espérant arriver à un résultat sympa à la fin car je pense vraiment que la vidéo peut apporter quelque chose de plus aux articles du blog.

Guilhem

Ps : ah oui, vous pouvez visionner l’épisode ici :

14 réponses

  1. Ce qui compte avant tout c’est le contenu. Le jeu d’acteurs n’est pas tellement important. Autant aller au plus simple et garder une voix naturelle. Peut-être que via Audacity on peut créer rapidement les voix féminines. En tout cas, 頑張って !

  2. Bonjour,
    Personnellement je suis peu (voire pas) intéressé par vos podcasts et vidéos, sans dénigrer votre travail et vos efforts, car je ne suis vraisemblablement pas représentatif de vos lecteurs J’adore lire votre rubrique à mon rythme, en déjeunant vers 6h du matin, et apprendre des nouveaux mots dans leur contexte très réel. Pour moi, ajouter encore plus de données contextuelles, quelques phrases de la vie quotidienne traduites en plus par exemple, serait plus intéressant.
    無礼は本当にごめんなさい.

    1. Les phrases en japonais avec traduction en français ensuite, je préfère en mettre lorsque c’est vraiment nécessaire (mot polysémique par exemple avec une phrase par sens).
      Il existe sur le net de nombreuses phrases traduites (japonais-anglais, c’est vrai) donc celui ou celle qui veut plus de phrases d’exemple, il peut toujours les trouver ailleurs à priori.

  3. Fais ce qui te plait le plus. Pour la qualité de l’animation, imagines toi plusieurs épisodes dans le futur, combien de temps te vois-tu passer à le faire ? Faut que tu composes avec le temps que tu peux te donner. Je trouve les voix compréhensible, peut être que des sous titres serait un plus ? Mais comme dit précédemment, le plus important c’est le fond plutôt que la forme, tant que le sujet est intéressant, ça sera cool pour nous. Une fois à l’aise avec ce format, le chemin vers l’amélioration s’illuminera de lui-même. Bonne continuation et merci pour le temps que tu nous consacre.

    1. Oui voilà, l’aspect temps est primordial et je peux pas me permettre de passer 5h00 sur un épisode surtout pour le résultat actuel (loul).
      Donc je vais tenter d’autres choses jusqu’à trouver quelque chose qui me plaise à moi (ça serait déjà bien) puis ensuite, apporter petit à petit des améliorations.
      J’y crois ! 😀

  4. Toi qui est dans le monde du jeu vidéo, as tu pensé aux machinimas?
    L’animation ça prends du temps, donc si tu veux faire simple et efficace le chemin du detournement me semble être la bonne.
    Redoubler des scènes de drama peut être une solution aussi…
    Le kamishibai peut être une solution mais sans dessin ça perd un peu de son intérêt. (peut être le fait d’être illustrateur me rend trop partial).
    Ce que j’ai compris c’ est que tu avais besoin de t’amuser en faisant un truc à la fois pédagogique et multimédia donc fonce! La première marche ne ressemble jamais à la dernière !
    Il me semble que de faire tout l’épisode en japonais peut être plus immersif.
    Le vocabulaire a la fin peut permettre de revoir l’épisode pour mieux ressaisir les mots ou le contexte, alors qu’au début il fait doublon pour ce qui le connaisse déjà.
    Les voix bizarres permettent de vérifier qu’on a bien intégrer le son “normal”, donc pour moi ça reste un plus.
    Une voix de mec pour une femme ça ne me gêne pas.

    1. Bien vu, c’est vrai que je suis plutôt amateur de jeux vidéo et je n’avais pas pensé à réaliser un scénario via un jeu vidéo.
      J’avais déjà vu par contre Usul le faire et j’avais trouvé ça excellent. Cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=z7mWih6hCyY
      Il faudrait toutefois trouver un jeu qui puisse permettre de créer un scénario facilement du style RPG Maker mais sans le côté RPG.
      Par contre, je viens de voir que Machinima c’était fini (la chaîne Youtube du moins).

      Pour la présentation des mots à la fin, effectivement, ça me semble être plus malin… Je pourrais en profiter pour préciser dans quels phrases ils ont été utilisés et expliquer les choix de la traduction, pourquoi pas. Je pense tenter ça pour l’épisode de samedi.

      Concernant le kamishibai : c’est vrai que ça ne sera pas un dessin mais un décor avec un ou plusieurs personnages à l’intérieur (un peu comme la fin de chaque épisode) en un peu plus gros cela dit je pense. Disons que je comptais m’en servir surtout pour illustrer l’histoire afin d’avoir des points de repère et un aperçu de l’environnement japonais.

      Enfin, le “tout en japonais” est possible certes mais ça perdrait une grande partie de son intérêt. Car dans ce cas là, autant visionner des vidéos tout en japonais réaliser par des japonais sur Youtube, même si elles n’ont pas pour vocation d’être didactiques. En fait, en mettant la narration en français, le but est aussi que les dialogues en japonais soient plus compréhensibles pour le débutant. Car on a le contexte en français donc on devine un peu ce qui se dit. Tandis que si c’est tout en japonais, on est vite découragé et on met directement les sous-titres.

      Bref, je tente déjà un kamishibai classique avec le prochain épisode puis si je vois que c’est pas très prometteur, je regarderai comme tu le suggères ce qu’il est possible de faire avec des jeux vidéo. Genre je sais qu’on peut facilement créer des dialogues avec RPG Maker, il suffirait juste que je fasse une voix narrative derrière (comme Usul), que je lise les dialogues en japonais et ça pourrait donner un résultat rigolo. J’ai vraiment du mal à me décider dans tous les cas, j’arrive pas à me dire “c’est vraiment ça que je veux !”. Va falloir tenter et retenter. ^^

  5. La vidéo d’ usul était très bien ! Merci pour le partage.
    Je crois que le point principal c’est en effet d’ être didactique autant que drôle donc pour ce qui est de la redondance avec ce qui existe déjà ma réflexion se faisait aussi vis à vis de Japanese pod101 qui propose déjà l’aternance des langues avec sketches.
    La solution pour un contenu bien maîtrisé est peut être de travailler avec d’autres personnes ?
    Comme mentionné plus haut je suis illustrateur (et un peu animateur) donc si tu es dans les essais n’hésites pas à me contacter. J’ avais déjà eu le projet de faire ce quelque chose d’ analogue avec ce que tu fais avec un ami diplômé de l’ Inalco …donc on ne sait jamais…

    1. J’y pense souvent à travailler avec d’autres personnes en fait. Car je me rends bien compte que le résultat sera plus convaincant que si je bosse tout seul dans mon coin. Le problème étant qu’actuellement, je ne sais pas moi-même réellement ce que je veux faire. Car même en oubliant la forme, le fond ne me convainc pas encore vraiment. Une fois que j’aurai cerné à peu près ce qui me semble sympa et utile, j’essaierai de m’entourer et je retiens donc ta main tendue car un illustrateur ne serait pas de refus. 🙂

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum