Toshima (年増) : désolé ma petite dame, c’est l’âge…

Important : il y a actuellement de gros problèmes de synchronisation avec l’application Android (et probablement celle Ios). C’est à dire que les articles nouvellement postés mettent beaucoup de temps à apparaître pour une raison encore inconnue. Si jamais vous ne parvenez pas à voir les articles récents, je vous invite à consulter en attendant le site mobile en tapant kotoba.fr dans votre navigateur. J’espère que ces soucis seront vite réglés !

Lors de ma lecture du roman Konbini durant les vacances récentes, je suis tombé sur un mot inconnu : 年増 (toshima). Celui-ci est employé deux fois par Shiraha (homme célibataire de 35 ans) et à chaque fois de manière péjorative. De plus, c’est toujours envers les femmes. En regardant les kanjis et notamment 年, on en déduit que cela a peut-être un rapport avec l’âge. Mais si c’est le cas, de quel âge parle t-on ?

Origine du mot toshima et évolution avec les époques

年 (toshi) possède le sens de “an/année” (exemple : 年に一回 toshi ni ikkai = une fois par an) et par extension celui de l’âge d’une personne. On dit ainsi 年を取る (toshi wo toru) dans le sens “prendre de l’âge”. Le kanji 増 lui a pour sens “augmenter/s’accroître” et littéralement, 年増 signifie ainsi “dont l’âge a augmenté“. Cela ne veut pas dire grand chose exposé comme cela car tout le monde voit son âge augmenter. Mais si on insiste sur cette évolution, c’est qu’on lui accorde une certaine importance.

Rien ne vaut une bonne définition de toshima d’un dictionnaire japonais pour que vous compreniez bien : “femme qui a dépassé l’âge correspondant à la jeunesse“. Bon il faut interpréter ici “jeunesse” par “tranche d’âge où on est censé se marier dans la société japonaise”. La limite est très flou mais de nos jours au Japon, on est toshima entre 30 et 40 ans en gros. Quand ce terme est né durant l’époque d’Edo (1603-1868), il désignait plutôt les femmes ayant dépassé 20 ans. On était ensuite 中年増 (chûdoshima toshima dans le cœur de l’âge”) vers 25 ans puis 大年増 (ôdoshima toshima de rang élevé”) vers 30 ans. Le dictionnaire Petit Royal propose la traduction “femme mûre”.

Bien qu’on dise aussi 年増女 (toshima onna), le kanji 女 n’apporte rien car notre mot du jour ne désigne que les femmes. Les hommes eux n’ont même pas droit à un terme propre et doivent se contenter de 中年 (chûnen “âge moyen/mûr”) qu’on emploie pour tout le monde. Je vous épargne l’analogie pourrie avec le vin et je conclus juste avec un passage du livre :

“縄文時代だったら、子供も産めない年増の女が、結婚もせずムラをうろうろしてるようなものですよ”
Traduction : lorsqu’on était à l’ère Jômon (-10 000 jusqu’à -400 ans environ), les femmes mûres qui ne pouvaient même pas enfanter étaient des sortes d’êtres qui arpentaient le village sans se marier”.

(Je précise que ce personnage de Shiraha fait beaucoup de comparaisons entre l’époque actuelle et l’ère Jômon pour dire que rien n’a changé)

Sources : ja.Wikipedia (informations diverses), blog.goo.ne (illustration)