Derniers messages du forum
Sujets récents du forum
水臭い
Avoir de belles paroles
réouverture boutique
Veuillez ou S’enregistrer pour créer des messages et des sujets de discussion.

LILATE : retour d'expérience

Bonjour,

J'avais vu sur ce forum une courte allusion à l'examen LILATE, qui est connu aussi en France, en tout cas, si vous voulez utiliser votre CPF (compte personnel de formation) pour prendre des cours de japonais "gratuitement".

J'ai passé 2 fois cet examen, je me suis dit que ça pourrait en intéresser certains ici.

Le contexte

Grâce au CPF (ancien DIF), j'ai pu faire financer (sans rien avoir à débourser de ma poche) des cours particuliers de japonais. Les formations éligibles au CPF devant être diplômantes, quand le test LILATE est apparu sur le marché et après validation auprès des organismes de formations, il a été possible de prendre des cours de japonais.

Je suis passée par l'école "Espace Nadeshiko" (à Paris), j'ai même été le premier dossier CPF que cette école a mis en oeuvre à l'époque. J'ai donc eu droit à une première session de 40h de cours particuliers (le professeur venait 1h tous les vendredis midi dans les locaux de mon entreprise), avec un premier test LILATE. J'ai enchaîné avec une seconde session de 38h, avec ce même test LILATE environ 1 an après le premier. Je vous parlerai de cet test-ci (et non du premier dont je ne me souviens plus trop).

Avant l'examen

C'est "Espace Nadeshiko" qui a commandé le test pour moi, auprès de "Espace Lyon Japon", j'ai donc été contactée seulement pour trouver un horaire de passage. On s'est décidé pour le lundi 18h15. Le test dure 30 minutes, et se déroule via Skype (version grand public), je n'avais pas de micro/casque (juste mon mac), et l'examinateur non plus.

L'examen

Je me suis connectée 10 minutes avant l'heure officielle du test à Skype, et l'examinatrice était déjà connectée. Elle m'a demandé par chat si on pouvait commencer maintenant, et j'ai dit oui -> passage en mode appel video.

Après de courtes présentations, vérifications du son/image, l'examinatrice m'a fait parlé un peu : j'ai dû faire ma présentation, comment et quand j'ai appris le japonais, mes voyages au Japon, on a parlé des grèves un peu...

Ensuite, elle m'a envoyé des fichiers (genre exercice du minna no nihongo avec juste des illustrations pour les exo 1 et 2):

  • exercice 1 : je prépare une sortie au zoo, et je dois poser des questions en fonction des différentes images (présence de restaurant ? quel tarif d'entrée ? quand part le train ?) en utilisant la forme "ka (dou ka) shirabete imasu".
  • exercice 2 : utilisation de la forme passive de désagrément (on a pris mon parapluie, mon fils a fait pipi au lit - j'ai appris "(o)neshou" au passage...)
  • exercice 3 : j'ai dû lire à voix haute d'un texte moyen-court (entre 1/2 page et 3/4 de page mais les lignes n'étaient pas longues) avec quelques kanjis sans furigana (l'examinatrice a choisi un texte correspondant à mon niveau). Puis elle a relu les phrases une par une, et j'ai dû donner la traduction en français.
  • exercice 4 : écrire une note pour demander à un collègue de décaler une réunion car j'ai un empêchement (il faut donc être en position de pouvoir écrire en japonais sur son ordinateur).

Les 30 minutes sont passées assez vite.

Les résultats

Normalement, les résultats sont sensés arriver assez rapidement, alors j'ai envoyé un mail dans l'après midi le lendemain pour dire que je n'avais pas eu les résultats, et ils m'ont envoyés directement le certificat par email (voir pièce jointe). Je suis passée du niveau B1 l'an dernier au niveau B2 (pour info, je viens de passer le JLPT 3 il y a quelques semaines).

Mon ressenti

Le test est vraiment court, et est très axé conversation. Je ne sais pas trop au final comment les examinateurs font pour évaluer le niveau précisément, mais j'imagine qu'ils ont l'habitude de côtoyer des élèves de différents niveaux. L'examen que j'avais passé l'an dernier avait été à 100% de la conversation (soit à l'oral, soit à l'écrit - via le "chat" de Skype), celui-ci m'a paru plus structuré avec les exercices.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas.

Fichiers téléversés :

Merci beaucoup pour cette description et bravo pour le jlptn3 moi j'ai passé le jlptn4 mais j'ai trouvé cela dur. Je manque de niveau en grammaire et l'oral j'en parle pas. Ca parle trop vite. Bref je pense que je suis recalé 😱🤬

Je ne connaissais pas du tout cet examen qui reste au final assez classique malgré le marketing pompeux "le LILATE est le seul test fiable qui évalue la compétence réelle d'une personne (à parler une langue étrangère)". C'est quand même très centré "grammaire grammaire grammaire" (utiliser une structure grammaticale précise, exercice de traduction...), on est assez loin de ce que prône le cadre européen commun de référence. J'aurais par exemple attendu des jeux de rôle (comme on en fait pour le DELF) sans qu'on demande d'utiliser une structure précise. Genre on donne une situation comme pour l'exercice 4 et c'est l'examinateur qui joue le rôle du collègue.

Un autre type d'exercice que prône la perspective actionnelle, c'est la sélection d'informations pertinentes dans un document avec un but derrière. Par exemple, on donne en japonais trois textes qui vantent les mérites des onsen. Puis on demande quelque chose du style "vous voulez aller dans un onsen, cherchez à convaincre votre mère en vous aidant de ces trois textes". L'examinateur peut ensuite jouer le rôle de la mère pour pimenter un peu.

Je m'interroge sinon sur les critères pour décider si c'est B1 ou B2. Entre nous, c'est déjà un très bon niveau B2 que je place perso plutôt du niveau d'un JLPT N2 que N3 (partie compréhension orale je précise).
Mais est-ce qu'on reconnait ce diplôme du Lilate aujourd'hui ? Qu'est-ce qui t'as motivé à le passer ?

En tout cas, merci pour ce retour, c'est cool de partager ça ici ! 🙂

Qu'est-ce qui t'as motivé à le passer ?

Je l'ai passé seulement car c'était nécessaire pour valider le financement de mes cours de japonais par l'organisme de formation professionnelle.

Je ne sais pas du tout dans quelle mesure il est reconnu (et encore moins au Japon), c'est pour ça que je passe le JLPT en parallèle.

Pour le côté "conversation VS grammaire", effectivement, ce test-là a été assez "scolaire" au final (je viens de regarder à nouveau notre session Skype, et on a parlé à l'oral 10 minutes sur les 30 minutes totales).

Mais le test de l'année précédente avait été totalement conversationnel (sans mise en situation) (11 minutes d'oral, 13 minutes de chat - où je devais lire à haute voix le texte envoyé par l'examinatrice et lui répondre à l'écrit, soit 24 minutes au total, plus court que le temps prévu, mais à ma décharge, j'avais commencé la conversation avec 7 minutes de retard - j'avais essayé d'appeler le mauvais identifiant Skype)

 

Merci pour ce retour d'experience et toutes ces precisions, notamment le fait qu'il va falloir que je m'entrainne a ecrire en japonais sur ordinnateur, a moins que l'on puisse passer le test sur telephone avec le clavier japonais (フリック操作)

Pour le financement DIF/CPF, il faut savoir que le pole emploi peut aussi financer directement ce type de formations certifiantes, par contre c'est l'ecole doit presenter un devis sur un site un peu chaotique... dans mon cas j'etait le premier financer par pole emploi, pour vous donner une idee sans rentrer dans les details, apres la formation l'ecole (Lyon Japon) avait meme fini par renoncer au financement de1200 euro en encaissant juste ma caution de 120 euro. Finalement tout est rentrer dans l'ordre mais je suis toujours sans nouvelle de mon test Lilate.