Lancement de la nouvelle chaîne Youtube de Kotoba : “Kotobanashi”

Kotoba va fêter ses trois ans d’existence en mai et cela fait donc bientôt trois ans que je vous présente régulièrement des mots japonais. C’est à la fois un travail d’analyse et de recherche qui me passionne toujours autant. Surtout quand je pense avoir trouvé des informations intéressantes, comme c’était le cas hier avec マンション (manshon). J’ai toujours l’impression d’en apprendre davantage chaque jour sur la langue japonaise et il me tarde d’ailleurs de lire des livres spécialisés sur le sujet (notamment l’ouvrage 日本語の歴史 “histoire du japonais” qu’il va falloir que je reprenne).

Toutefois, j’ai aussi envie de créer. J’aime bien inventer des histoires (si possible débiles et loufoques), ça me détend. Cela faisait donc un bon bout de temps que je songeais à réaliser une chaîne Youtube. Cependant, il me fallait un ordinateur plus récent que j’ai pu acquérir en novembre (grâce en partie à vos dons sur Tipeee). La raison est que j’ai envie de faire interagir des personnages, ce qui n’est pas possible juste en me filmant (à moins de se déguiser, m’enfin…). D’ailleurs à ce sujet, j’avais même penser aux marionnettes pour me rendre compte que ça serait plus compliqué que prévu. 😀

Tout ça pour dire que j’ai fini par m’intéresser au logiciel Facerig puisqu’il permet facilement avec une simple webcam de faire mouvoir des personnages virtuels. C’est encore loin d’être parfait mais vu que je ne vise pas forcément un résultat de professionnel (pas pour le moment du moins), je me suis dit que ça irait. Je suis donc fier de vous présenter la chaîne Kotobanashi (qu’on peut transcrire 言話 même si cela ne veut pas dire grand chose :p).

Le principe est tout bête : chaque épisode sous forme de petite histoire est basé sur les cinq mots de la semaine. C’est à dire que vous trouverez chacun des mots utilisés à un moment de l’histoire dans un dialogue. Cette contrainte imposée est en fait plus facile pour créer une histoire. Et puis je crois que ça renforce encore plus le côté loufoque, surtout quand ça tombe sur des mots qui n’ont pratiquement aucun rapport entre eux. Voici donc le premier épisode intitulé “tout ça pour du niboshi” :

Bon évidemment, j’ai bien conscience qu’il y a pas mal d’améliorations à faire. Il y a parfois des problèmes de synchronisation (quand les personnages parlent par exemple), mes voix ne sont pas encore au point, l’image est un peu trop pixelisée (le tableau notamment)… Mais bon il fallait bien que je sorte quelque chose à un moment donné ! 🙂

Je compte donc sur vous pour toute suggestion ou avis éclairés. J’espère tout de même que cela vous plaira et je vous dis à lundi sur Kotoba ! 🙂

Guilhem

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

7 réponses

  1. Bonjour, je m’abonne également. Je suis très content de cette initiative. Dans votre billet, vous évoquer des livres sur l’histoire de la langue japonaise. Connaissez-vous des livres (sites internet…) sur cette même thématique mais en français (je suis encore bien incapable de lire un livre en japonais, mais je progresse 🙂 !) ? Cette thématique m’intéresse beaucoup et je suis sûr qu’elle peut m’aider à mieux comprendre la langue telle qu’elle est aujourd’hui…

    Un grand merci par avance

  2. Et bien c’est pas mal du tout ! Sur plusieurs points:
    _La structure est bonne
    _L’ animation est très mauvaise mais ça ne gêne en rien, peut être le contraire même.
    Manque un peu de rythme, l’absence de musique de fond est bien pour faciliter la compréhension et éviter la prise de tête mais une petite musique d’ un Life en fond aurait pu faire une petite coupure.
    _ si il y a besoin d’un coscenariste je répond présent, idem pour les voix débiles.

    1. Merci pour ce retour ! 🙂

      Concernant l’animation, c’est un peu entre les deux, d’une part j’ai envie de dire “c’est voulu” mais d’un autre côté, je n’avais pas vraiment le choix que de proposer ça avec les moyens actuels. Enfin ça donne un côté ridicule plutôt amusant donc comme tu le dis, c’est pas si grave au final.

      Par contre sur le rythme, je te rejoins. On en avait parlé avec Alexandre et lui aussi m’a dit qu’il manquait quelque chose et c’est vrai que c’est trop plat je crois. Pareil pour la musique de fond, j’y ai pensé mais de peur de faire n’importe quoi au dernier moment (car j’avais fini la veille), j’ai laissé tel quel. Autrement, je pense également à mettre des bruitages, le bruit de la pluie par exemple, le bruit d’une porte qui s’ouvre… Bref, il faudrait rendre ça encore plus vivant probablement.

      Concernant les voix ou le scénario, il est possible effectivement que par la suite, je fasse appel à des volontaires si ça peut apporter de la diversité. On va voir comment ça évolue ! 🙂

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum