Le japonais dans tous les sens

Yukkuri (ゆっくり) : doucement, on prend son temps !

Dans une société que l’on aime décrire comme celle de l’immédiat avec l’outil formidable qu’est internet, il est également important de se poser en y allant doucement. L’adverbe japonais yukkuri représente bien ce concept de la lenteur : regardons ça de plus près à travers les trois notions qu’il renferme.

Yukkuri, une question de temps et de lenteur

S’écrivant en hiragana (ゆっくり), notre adverbe yukkuri a dans tous les cas un rapport très étroit avec la question du temps et de ce qu’il évoque. On peut ainsi trouver trois notions principales.

Le mouvement lent

C’est souvent l’emploi que l’on découvre en premier lorsqu’on étudie le japonais car il arrive que l’on demande à son professeur de parler “lentement”. Sensei, mô chotto yukkuri hanashite kudasai. (先生、もうちょっとゆっくり話してください。) “Professeur, parlez un peu plus lentement s’il vous plaît”. C’est par ailleurs un usage qui peut prêter à confusion vu qu’on est tenté par utiliser une particule après l’adverbe, en l’occurrence de (で) qui peut servir à indiquer le moyen.

Mais c’est une erreur ! On peut cependant avoir recours à la particule to (と) qui n’est pas obligatoire mais qui permet d’insister sur la lenteur, une fonction d’emphase donc. Si on s’adresse à des personnes âgées pour leur dire de marcher “lentement”, on utilisera ainsi souvent cette particule : yukkuri to aruite kudasai (ゆっくりと歩いてください) “marchez lentement“.

La tortue symbolise bien ce qu'est le yukkuri
La tortue symbolise bien ce qu’est le yukkuri

Prendre son temps

Il s’agit ici d’une notion légèrement différente car prendre son temps n’équivaut pas forcément à un mouvement lent. Si on vous dit yukkuri ohanashi shitai desu. (ゆっくりお話したいです), cela signifie “j’aimerais qu’on prenne un peu de temps pour parler” et non “je voudrais qu’on parle lentement”. Dans ce contexte, l’emploi de la particule to est inapproprié étant donné qu’on n’insiste pas sur le mouvement.

Se mettre à son aise

Enfin, la dernière notion est celle de faire les choses “tranquillement/paisiblement”, sans arrière pensée négative. Lorsque qu’on est invité chez un japonais, il arrive souvent que celui-ci vous dise “yukkuri shite ne” (ゆっくりしてね) ou encore “go-yukkuri dôzo” (ごゆっくりどうぞ), ce qui veut ainsi dire “prends tes aises/fais comme chez toi”. Le but cherché est d’éviter tout stress, de se décontracter et de rendre l’ambiance paisible.

Source : kotobank   Bonus : chanson de hatsune miku

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum