Le japonais dans tous les sens

Suberu (滑る) : ah non, je vais rater mon examen si tu glisses !

Suberu (滑る "glisser") fait partie des verbes qu'on apprend assez tôt avant tout parce qu'il est irrégulier. En effet, sa forme en masu est suberimasu alors qu'on s'attendrait à subemasu si on décrit les verbes du second groupe comme finissant par -eru ou -iru où il suffit de remplacer le ru final par masu. Par exemple, taberu devient tabemasu et abiru donne abimasu. Ainsi, à l'instar 帰る (kaeru - kaerimasu), on dit qu'il fait partie du premier groupe où on remplace ru par rimasu.

Aujourd'hui, je vais vous donner une autre raison de vous méfier de suberu. Celle-ci est purement sémantique et même culturelle. Elle provient encore une fois du livre なぜなに日本語 (Naze nani nihongo) et vous allez voir, ça vaut le détour !

Origine du verbe suberu et utilisation dans son sens concret

Suberu possède plusieurs écritures en kanji : 総べる/統べる et 滑る. Il faut faire très attention car les deux premières correspondent à un verbe différent dans le sens où il se conjugue différemment. En effet, sa forme en masu est bien 統/総べます (subemasu) cette fois-ci. Heureusement pour nous, il est très rarement employé et son sens "unifier" n'a rien à voir. Pour l'anecdote, c'est de lui que dériverait l'adverbe すべて (subete "tout"). Bref, reconcentrons-nous sur 滑る où le kanji 滑 (que je décris ici) porte dés le départ l'idée de glissement (absence ou presque d'adhérence).

Cela peut être un glissement parfaitement contrôlé comme sur un toboggan ou du patin à glace. 滑り台を滑る (suberidai wo suberu) : glisser sur un toboggan. 氷の上を滑る (koori no ue wo suberu) : glisser sur la glace (avec des patins). Malheureusement, un glissement est probablement plus souvent imprévu et s'accompagne dans ce cas d'une chute ou maladresse. 落ち葉で滑って転んだ (ochiba de subette koronda) : j'ai glissé sur des feuilles mortes et je suis tombé. Cela fonctionne aussi avec un glissement en hauteur : 手が滑って皿を落としてしまった (te ga subette sara wo otoshite shimatta) : l'assiette m'a glissé des mains et est tombée (litt. "ma main a glissé et l'assiette est tombée").

Un glissement de sens fatal à cause de satanés examens

J'en viens maintenant à une expression argotique datée à l'année 1946 qui est entrée dans le langage courant : 試験に滑る (shiken ni suberu). Littéralement "glisser à l'examen", j'imagine que vous avez compris que cela correspond à échouer. On l'emploie en particulier pour les examens d'entrée (lycée ou université) et le terme 滑り止め (suberidome "antidérapant") correspond au fait de passer les examens d'une autre école pour avoir une solution de rechange en cas d'échec. Ainsi, comme on associe fortement suberu au fait d'échouer, il est malvenu d'employer ce verbe devant un étudiant qui passe un examen d'entrée même dans son sens original (glisser).

De la neige, une école pas loin... attention à la gaffe ! :p

Je sais que ça paraît curieux présenté comme ça mais il existe encore une superstition au Japon selon laquelle il y aurait une puissance cachée derrière les mots. On appelle cela kotodama (言霊 "mots-âmes") et le simple fait de prononcer un terme contenant un sens négatif pourrait apporter malheur (profession auto-réalisatrice). On classe par ailleurs ces "mots tabous dans certains contextes" dans la catégorie des 忌み言葉 (imikotoba) où 忌み (imi) signifie "évitement/abstinence". En autre exemple, il y a par exemple 再び (futatabi) "à nouveau" qu'on emploie pas devant quelqu'un en rémission (maladie qui peut revenir) à l'instar de 重ねる (kasaneru "accumuler").

Il faut alors bien choisir ses mots dans ce genre de situation délicate où on n'a pas envie d'influer négativement sur un futur proche. J'imagine qu'il doit exister des phénomènes linguistiques similaires dans d'autres langues et j'ai pu lire par exemple ici que les pilotes d'avion ne prononcent jamais des mots comme "accident", "chute", "tomber" avant de décoller. (º﹃º )

Autres sources : ja.wikipedia (suberidome), dictionnaire électronique (phrases d'exemple)

2 réactions

Denihon
22 décembre 2020

Bonjour,
Je découvre vos articles et les trouve très plaisants à lire, merci ! Peu de site propose des exemples d’expressions japonaise en précisant bien que le sens de base est différent, et moi qui aime découvrir les expressions je suis content d’être tombé sur votre travail.
Au plaisir de découvrir d’autres mots et expressions grâce à vous, à bientôt !

Guilhem Walter
23 décembre 2020

Merci beaucoup pour votre commentaire, ça fait toujours plaisir à lire ! 🙂
J’essaie d’apporter à chaque fois le plus d’informations pertinentes possibles (sans que ce soit trop long) puis ma femme me partage aussi ses connaissances (lorsqu’elle est disponible mentalement ah ah).
Par exemple, c’est elle qui m’a parlé du “suberidome”, j’ai trouvé ça assez parlant et rigolo comme mot. ^^

Derniers messages du forum