zenzen (全然) : de pas du tout à beaucoup

Voici l'exemple d'un mot de vocabulaire japonais qui a vu son usage évoluer très récemment. Celui-ci, c'est zenzen (全然) qui a habituellement pour traduction "pas du tout" en français. En quoi cela a changé aujourd'hui ?

Emploi de zenzen : un retour aux sources ?

Depuis les années 1960, il est établit que l'adverbe zenzen doit être suivi de la forme négative, celle-ci est en tout cas sous entendu quand on l'emploie seul. Par exemple, si on vous demande si vous avez réussi votre examen, vous pourrez répondre zenzen (全然) "pas du tout" ou encore zenzen dekinakatta (全然できなかった) "je n'ai pas du tout réussi". Aujourd'hui encore, cette forme ne pose absolument pas de problème.

Cependant, à partir années 1990 et surtout parmi les étudiants, on a commencé peu à peu à employer la forme affirmative après cet adverbe. L'expression désormais très répandue zenzen daijôbu (全然大丈夫) "tout va bien" en est la preuve. Celle-ci dériverait de zenzen kamawanai (全然かまわない) qui signifie littéralement "ça ne me dérange pas du tout". Est-ce pour autant une innovation ?

Il semblerait que non car durant l'ère Meiji (1868-1912), on pouvait déjà voir des phrases à la forme affirmative avec cet adverbe. Mais comme cela est devenu relativement marginal dans les années qui ont suivi, on a décidé de l'enseigner uniquement avec la forme négative. Mais qu'en pensent les japonais de nos jours ?

Lui, il gère sur le bateau. Zenzen ok !
Lui, il gère sur le bateau. Zenzen ok !

Zenzen à la forme affirmative, c'est acquis ?

En 2003, on a posé à 3000 japonais de plus de 16 ans la question suivante : peut-on dire selon vous zenzen akarui (全然明るい) dans le sens de totemo akarui  (とても明るい "très lumineux") ? 78,6% des participants ont répondu "non". C'est une grosse majorité certes mais cela veut aussi dire que pour un japonais sur cinq, l'utilisation de zenzen avec pour sens "très, énormément" n'est pas choquante. Ce qui est dommage avec cette enquête de 2003, c'est qu'il n'y ait pas d'infos sur l'âge des participants.

Heureusement, une autre étude réalisée plus récemment en 2011 vient combler ce défaut : bien qu'on obtienne un chiffre global similaire, on s'aperçoit que ceux qui ont entre 20 et 29 ans on répondu à environ 50% "oui" pour la même question. Puis cela diminue avec l'âge pour arriver à seulement 4% pour les personnes de plus de 60 ans ! On voit donc ici qu'une tendance se dessine, à savoir qu'utiliser zenzen à la forme affirmative pourrait devenir une norme dans les années à venir. Et vous, comment utilisez vous ce mot ?

Sources : kiji-check (explications sur le mot), prmagazine.bunka (sondages réalisées en 2003 et 2011)