Yûki (勇気) : le courage, c’est l’apanage de l’homme ?

Lorsqu’on apprend les kanjis, on s’aperçoit vite que certains composants reviennent souvent et on peut avoir tendance à sur-interpréter. Par exemple, pour le kanji 怒 (colère), on peut le décomposer de deux manières différentes : soit 女+又+心, soit 奴+心. Si on choisit la première, on peut alors se demander “pourquoi c’est la femme (女) qui est associée à la colère ?”. Sauf qu’en l’occurrence, c’est la deuxième manière qui fait davantage consensus, raté !

Aujourd’hui, c’est le courage, yûki (勇気) qui va nous intéresser. Est-ce que ça a un rapport avec l’homme (男) qui ressemble étrangement à 勇 ?

Analyse du mot yûki et signification

Yûki à ne pas confondre avec yuki (neige) s’écrit en kanji 勇気 lorsqu’il se réfère au courage. Littéralement “esprit (気) vaillant (勇)”, on est tenté par conclure que c’est l’homme (男) qui est directement visé. Mais alors, à quoi correspondrait le マ au dessus ? La couronne de la bravoure pour monsieur ? Eh bien en réalité, d’après différentes sources (dont mon dictionnaire) que j’ai pu consulter, 男 n’aurait apparemment rien à voir ici. 勇 serait ainsi la formation de 甬 + 力 (force/puissance). Les interprétations divergent surtout sur le 甬 : certains y voient le piétinement (dans les champs), d’autre une bêche (pour labourer par exemple). Enfin, la dernière solution est de considérer que 甬 est simplement là pour donner la prononciation  (comme dans 湧).

Quel homme… 😀

Bref, quoi qu’il en soit, cela ne nous dit pas pourquoi le 用 est devenu 田 avec le temps. Probablement parce que les hommes ont voulu s’approprier ce kanji tiens ! :D. Hasard ou non, quand on tape le terme 勇気 associé à 女 ou 男 dans Google, on tombe sur une flopée d’articles donnant des conseils pour avoir le courage de déclarer son amour. Et c’est toujours dans le même sens car au Japon, c’est l’homme qui doit faire le premier pas et puis c’est tout ! Bon cela dit, cela ne change pas vraiment de chez nous… ^^. Yûki wo dashite kokuhaku suru (勇気を出して告白する) : rassembler son courage et se confesser.

Vous remarquerez l’emploi du verbe dasu (出す) ici qui signifie habituellement “faire sortir”. Car avec yûki, on a plutôt l’image d’une énergie qui s’accumule et qu’il faut expulser à un moment donné. Et quand ça veut pas sortir, on dit alors yûki ga denai (勇気が出ない) “le courage ne s’extrait pas”. Quel constipé celui là alors… (oui c’est nul mais j’assume ^^).

Sources : 47news.jp (formation du kanji 勇), dictionnaire électronique Casio XD-R 7200

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum