Yoroshiku (よろしく) : la bienveillance, ça s’exprime au japon !

Un yoroshiku par-ci, un autre par là… Vous ne finirez pas d’entendre ce mot au Japon ! Avec une petite histoire inventée, regardons dans quelles situations il s’emploie et ce qu’il signifie.

Significations de yoroshiku à travers une petite histoire

Jean est français. Il vient tout juste d’arriver au Japon et il se trouve qu’il a un déjà trouvé un job dans une entreprise japonaise. Il se présente à ses collègues et dit à la fin comme c’est d’usage yoroshiku onegai shimasu. (よろしくお願いします。). Ceux-ci lui répondent la même chose ou encore kochira koso (こちらこそ) “c’est moi!”. Qu’est ce que ça signifie donc ?

Etant donné qu’on ne l’exprime tout simplement pas en France, c’est très difficile à traduire. “Je me recommande à votre bienveillance” est une traduction acceptable mais il faut garder en tête qu’au delà des mots, c’est surtout une façon de dire “on est en relation à partir de maintenant”. 

Continuons notre petit récit. Jean s’est bien intégré, il s’est fait plusieurs amis parmi ses collègues dont Kazuya et Kumiko. Celui-ci a donc prévu d’aller au restaurant avec Kumiko qui était en congé ce jour là. Kazuya lui dit donc Kumiko-san ni yoroshiku ne (くみこさんによろしくね).

Interloqué, Jean ne comprend pas tout de suite car il pensait qu’on n’utilisait qu’une seule fois ce mot magique au début. Et bien non, on l’emploie aussi pour dire “passe lui le bonjour de ma part”. Car yoroshiku un jour, yoroshiku toujours !

T'aurais pas oublié de faire passer mon yoroshiku toi ?? Photo prise par SAWAMUR de Flickr
T’aurais pas oublié de faire passer mon yoroshiku toi ?? Photo prise par Sawamur de Flickr.com

Enfin, Jean est devenu très ami avec Kumiko jusqu’à rendre ses collègues soupçonneux qui voient d’un mauvais œil un beau français leur voler la vedette. L’un deux dit alors saikin ano futari ha yoroshiku yatte iru yo (最近あの二人はよろしくやっているよ). Ici, yatte iru est la forme progressive du verbe yaru (やる) qui signifie “faire”.

Il est donc même possible de faire yoroshiku ! Pas de panique, ce n’est pas ce que vous croyez : il s’agit simplement de “bien s’entendre” dans notre exemple (“Ces derniers temps, ces deux-là s’entendent bien.”). En général, cela signifie “faire les choses bien/convenablement”. A noter que cet emploi est un peu vieillot,  il est donc souvent utilisé de manière ironique comme dans notre cas.

Source : dictionary.goo.ne (dictionnaire japonais)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum