Toire (トイレ) : les toilettes, on les lave tous les jours ?

Les toilettes hi-tech (washlet) avec toutes sortes d’électroniques au Japon, c’est quelque chose ! Aujourd’hui, on commence à en importer de plus en plus en France et… oups je m’égare, concentrons nous sur le mot toire pour nous pencher ensuite sur sa place au pays des samouraïs.

Analyse du mot toire et de ses synonymes

Toire s’écrit en katakana トイレ qui vient donc de l’anglais toilet. C’est en fait le mot le plus récent pour désigner les toilettes en japonais, on utiliser autrefois plutôt le terme benjo (便所) littéralement “lieu pour faire ses besoins”. Aujourd’hui, vu qu’il est considéré comme trop “évocateur”, on lui préfère donc toire ou encore otearai (お手洗い) qui est une forme plus polie et raffinée.

Il existe en fait énormément de mots pour dire toilettes en japonais et il faut surtout retenir une chose : ils sont volontairement vagues. Et oui, à chaque fois, on pense plutôt au lieu qu’aux cuvettes si vous voyez ce que je veux dire. C’est pareil en français, on évite de faire référence à l’acte en lui même, tout simplement car c’est gênant. Otearai est d’ailleurs assez amusant dans le genre vu qu’il signifie également l’action de se laver les mains. Malins ces japonais !

Donc si vous voulez brouiller les pistes, qu’allez vous dire si vous avez une envie pressante au restaurant ? Facile :  chotto otearai ni itte kimasu (ちょっとお手洗いに行ってきます) “je vais aux toilettes et je reviens (lavage de mains hein, c’est pas ce que tu crois !)”.

Les fameuses washlet (ウォシュレット) qui sont à la pointes en terme de confort.

Les toire, c’est sacré ?

J’en avais parlé sur l’article sur le ménage sôji, à savoir que les toilettes ont une dimension sacrée au Japon. Vu la propreté dans laquelle on les trouve, c’est en tout cas la première idée qui nous vient à l’esprit ! Bon il est vrai qu’on peut en trouver certaines qui sont sales (à la gare par exemple) mais c’est tout de même plutôt rare.

En fait, tous les livres sur le développement personnel que j’ai pu lire en japonais jusqu’à maintenant conseillent à chaque fois de nettoyer les toire en priorité. Cela permettrait de devenir plus humble, d’être attentif aux autres, de ressentir une certaine reconnaissance…

C’est bien joli tout ça mais dans la réalité, à quelle fréquence les japonais nettoient leurs toilettes ? Selon un sondage réalisé en 2015 réalisé avec une tranche d’âges assez large, ils ne sont qu’un peu plus de 10% à faire le nettoyage des cabinets chaque jour. Et plus on est jeune, moins on nettoie. Par contre, ils sont 58% à faire la corvée une fois par semaine au minimum. Quand même ! Mais est ce réellement différent en France ?

Sources : ja.wikipedia (généralités sur les toilettes japonaises), dims.ne.jp (sondage réalisé en 2015)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる