Takkyû (卓球) : le ping pong ou encore la “balle de table”

Quand on parle du ping pong en France, il y a une question qui revient souvent : faut-il dire ping pong ou tennis de table ? Les puristes répondront “tennis de table” parce que c’est “officiel” et que ça fait plus sérieux.  On arrive alors à des conclusions du type ping pong = loisir/vacance et tennis de table = sport.
En japonais, la donne change complètement parce que c’est takkyû (卓球) qui s’est finalement imposé à l’usage. Comment l’expliquer ?

Origine du mot takkyû et synonymes

C’est lors de l’année 1902 que le ping pong aurait été importé au Japon via l’école. A l’époque, ce sport n’a pas encore d’appellation définitive. La tendance était cependant plutôt vers pinpon (ピンポン). Tout simplement parce que l’invention de cette onomatopée (bruit de la balle) viendrait d’un proche voisin, la Chine . Aujourd’hui encore, on emploie officiellement pīng pāng qiú (乒乓球) en chinois. Cependant, plusieurs raisons vont conduire au remplacement progressif de ce mot en japonais.

La première que l’on peut appeler “fonctionnelle”, c’est que l’onomatopée pinpon existait déjà en japonais. Elle rappelle en effet le bruit de la sonnette d’entrée (ding dong chez nous). La seconde, c’est qu’il existait à l’époque des tensions entre la Chine et le Japon. Et afin de “japoniser” ce sport, on aurait décidé de transcrire table tennis en kanji. Ce qui a donné en 1921 takkyû (卓球) littéralement “balle (球) de table (卓)”. Cela paraît rébarbatif mais la “balle de ping pong” peut ainsi se dire takkyû no tama (卓球の球). Il faut noter par ailleurs qu’on avait aussi proposé teikyû (庭球 “balle de jardin”) mais qu’il n’a pas perduré (tenisu テニス aujourd’hui).

Manga Ping Pong ピンポン, tome 5.

De nos jours, c’est un peu compliqué puisque l’appellation officielle est désormais têburu tenisu (テーブルテニス). Toutefois, quasiment personne ne l’utilise, takkyû étant resté populaire. On peut par contre souligner que pinpon a refait surface notamment grâce au manga du même nom publié en 1996. Traduit par “Ping Pong” en français, il a même eu droit à un film en 2002. Ce qui est amusant, c’est que j’ai pu lire différentes sources indiquant qu’au Japon aussi, pinpon peut être péjoratif. Notamment pour se moquer de son adversaire qui jouerait à la “baballe”. La bêtise serait-elle donc universelle ? 😀

Sources : yuraimemo (étymologie et contexte d’apparition), chigai-allguide (différences terminologiques)