Sukaato (スカート) : la jupe au Japon, qu’en penser ?

Si vous allez au Japon, vous remarquerez qu’on croise des jupes un peu partout. A commencer par les écoles avec les uniformes des écolières qui provoquent un véritable engouement. Comment la porte t-on et quelle image la sukaato (スカート) donne t-elle ?

Vocabulaire autour du mot sukaato

Sukaato s’écrit en katakana スカート et vient ainsi du mot anglais skirt. Bien qu’elle ait commencé à être portée au Japon vers la fin du 19ème siècle, c’est surtout dans les années 1960 avec la marque britannique Mary Quant qu’elle s’est imposée. Il s’agissait de mini-jupes (mini sukaato ミニスカート) que les japonaises se sont vite arrachées. Vive la haute croissance !

Depuis, il existe différentes catégories en fonction de la taille, cela va de la rongu sukaato (ロングスカート) “jupe longue” à la jupe très courte mikuro mini sukaato (ミクロミニスカート). Autant dire qu’à ce niveau là, cela se résume parfois à une simple bande de tissu évidemment interdite en milieu scolaire. Il existe d’ailleurs une règle de longueur à respecter : 5 cm au dessus des genoux une fois assise.

C’est pas tout ça mais comment dit-on “enfiler/porter une jupe” en japonais ? Et bien il faut recourir au verbe haku (はく 穿く) qui s’emploie également pour les chaussures (comme les geta) et les chaussettes (kutsushita). Avec un kanji différent toutefois pour ce qui va aux pieds (はく 履く), attention ! Sukaato wo haite iru wakamono (スカートを穿いている若者) un(e) jeune qui porte une jupe.

sukaato-mini-jupe

Image du port de la jupe et particularités japonaises

On commence avec une spécificité qui semble étonner les étrangers qui voyagent au Japon : que l’on soit en été ou en plein hiver, la jupe se porte la plupart du temps sans collant. Même dans les lieux vraiment frisquets comme Hokkaido ! Face à cette “mode” (si on peut appeler ça comme ça), un certain nombre d’écoles (surtout dans le nord) requièrent le port de collants.

Par ailleurs, une japonaise qui met souvent des mini jupes n’est pas forcément quelqu’un de “dévergondée”. On a tendance à juger parfois avec nos yeux d’européens mais je pense à titre personnel que cela suit plus une mode qu’autre chose. Si on se fit à un sondage de 2015, elles ne sont que 17,2% à dire que les mini-jupes se portent pour attirer l’attention de la gente masculine.

Les hommes pensent un peu différemment puisqu’ils sont 35,4% à affirmer que son but est de les attirer. Un léger décalage qui se retrouverait sans doute si on faisait le même sondage en France. Une question potache s’adressant aux mecs pour finir : “avez vous déjà vu par inadvertance ce qu’il y avait sous la sukaato ?”. Ils sont 41,3% à répondre “oui”. Ce qui nous permet de conclure que les coups de vent sont fréquents au Japon ! 😀

Source : Ja.wikipedia (différentes catégories de jupes et mode du port sans collant), magazine.voicenote.jp (sondage)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum