Shishiodoshi (鹿威し) : les “apeureurs de cerf”, qu’est ce que c’est ?

Lorsque vous me suggérez des mots sur cette page, je suis souvent étonné pas leur rareté ou leur côté assez technique. Et je me rends compte qu’il me reste encore beaucoup de choses à découvrir sur la culture japonaise ! Aujourd’hui, c’est donc suite à la suggestion de l’un d’entre vous que j’ai choisi de traiter le cas de shishiodoshi (鹿威し) littéralement “apeureur/menaceur de cerf”. Pourquoi ce nom et à quoi renvoie t-il ?

Analyse du mot shishiodoshi et définition actuelle

Shishiodoshi s’écrit le plus souvent en hiragana ししおどし mais on peut le transcrire 鹿威し. Le premier kanji 鹿 (prononcé habituellement shika) désigne les cerfs/biches et le second signifie “intimidant/menaçant“. Odoshi est dérivé du verbe odosu (威す) qui signifie “intimider/menacer/faire peur”. Ainsi, comme son nom l’indique, le shishiodoshi renvoie à l’origine à tous les dispositifs permettant de se débarrasser des cerfs. Enfin, principalement les cerfs qui sont particulièrement voraces mais cela concerne tous les autres animaux comme les oiseaux.

Dans son sens large, shishiodoshi inclut les kakashi (案山子 épouvantail), et les naruko (鳴子 claquette pour effaroucher les oiseaux). Cependant, il renvoie avant tout de nos jours aux sôzu (添水 ou 僧都) qui est un type de fontaine où de l’eau coule à l’aide d’un tube en bambou. Une fois que celui-ci est suffisamment rempli, il va basculer pour libérer l’eau et occasionner par la même occasion un bruit sourd. C’est ce bruit qui permet d’effaroucher les animaux. Et vu qu’en plus du bruit ce dispositif a un côté raffiné, on le trouve dans la plupart des jardins japonais. C’est d’ailleurs parce que les sôzu sont populaires que le mot est devenu quasi synonyme de shishiodoshi.

Voici un exemple de sôzu qui se trouve dans le temple Shisen-dô de Kyoto

Dans le même ordre d’idée, il existe également le terme toriodoshi (鳥威し où tori signifie “oiseau”). Aujourd’hui, on le préfère ainsi à shishiodoshi lorsqu’on fait référence aux kakashi et aux naruko. Pour le coup, ce dernier est vraiment fidèle à son sens original puisqu’il n’y a pas d’aspect esthétique lié aux jardins. Chacun son rôle et puis c’est mignon les cerfs en plus… 😀

Source : gogen-allguide (étymologie), Ja.Wikipedia (généralités)