Sasori (サソリ/蠍) : ce scorpion est bien impoli !

C’est avec une certaine émotion que j’écris un article sur le mot du jour puisque ce n’était plus arrivé depuis le 21 février. Comme l’écriture de mon livre est terminée (il reste des corrections à effectuer cela dit) et que mon fils reprend l’école aujourd’hui (uniquement l’après-midi cette semaine), j’ai décidé que c’était le bon moment pour repartir de bon pied. J’espère que l’attente n’aura pas été trop longue ! (゚д゚;)


Au Japon, vous ne risquez normalement pas de tomber né à né avec un scorpion sauf si vous vous rendez à Okinawa où le climat est plus propice. Et si cela peut vous rassurer, les deux espèces qui y sont répertoriés Liocheles australasiae et Isometrus maculatus ne sont pas dangereuses. Toujours est-il que malgré sa faible présence, notre arthropode possède un nom bien japonais : sasori (蠍/サソリ). D’où peut-il bien provenir ?

Origine du mot sasori et expression associée

Sasori peut s’écrire de plusieurs façons : la plus courante est en katakana サソリ puis vient ensuite la graphie en kanji 蠍 que l’on simplifie parfois en 蝎. Vous aurez remarqué le radical 虫 (mushi) qu’on emploie habituellement pour les insectes et êtres vivants de petite taille, ce qui est le cas du crabe (蟹 kani) et du scorpion. Mais la question la plus intéressante porte sur la prononciation sasori. Est-ce qu’il y a un lien avec le verbe sasu  pouvant signifier “pointer du doigt” (指す) comme l’a suggéré Matamune ?

Il faut savoir tout d’abord que le verbe sasu possède une grande variété de sens nécessitant l’usage de plusieurs kanji différents. Cela peut aller de “pointer du doigt/désigner” (犯人を指す han’nin wo sasu “désigner le coupable”) à “piquer/transpercer” (ナイフで刺す naifu de sasu : “planter avec un couteau”). On peut y voir un lien logique entre eux et pour le cas de notre scorpion, on se rapproche plutôt du second sens. D’où l’étymologie populaire sasori = sasu ari (刺す蟻) c’est à dire la “fourmi qui transperce” possédant la variante sasu hari (刺す針 “épine qui transperce”). Oui, la seconde s’apparente assez à une tautologie donc je préfère la première quitte à choisir. ↁ_ↁ

Isometrus maculatus (aussi appelé madara sasori) à gauche et jigabachi à droite. Source : Wikipédia.

Le Nihon Kokugo Daijiten (dictionnaire japonais décrivant les premiers usages des mots) donne à côté de ça des informations intéressantes. Il semble qu’au départ vers le IXe siècle, sasori désignait une autre espèce qu’on nomme aujourd’hui ジガバチ (jigabachi) en japonais. Il s’agit d’une sorte de guêpe noire Ammophilinae (photo du dessus) dont la partie inférieure s’étend en longueur à l’instar du scorpion. L’autre point commun est qu’ils ont un dard même si c’est quelque chose de plutôt courant chez les insectes. Je finis avec une des rares expressions connue à propos du scorpion (dont les Japonais ne sont pas très familiers) : 蛇蝎のごとく嫌われる (dakatsu no gotoku kiwareru). Elle signifie littéralement “se faire détester (kiwareru) comme (no gotoku) serpent et scorpion (dakatsu)”.

Sources : hifumi-iroha (étymologie populaire), Nihon Kokugo Daijiten (infos sur le jigabachi)

4 réponses

  1. Les affaires reprennent! Je suis content de voir que tout se passe bien.

    Et puisqu’on parle de scorpion je ne pouvais pas m’empêcher de pointer vers le classique de Série B Japonaise, 「女囚さそり」 , la femme-prisonnier (女囚)-scorpion qui ne porte pas son nom pour rien. Quatre films plutôt violents et qui ont eu une influence majeure sur Tarantino pour Kill Bill.

    1. Bien vu, j’ai cherché des références avec le scorpion mais comme il n’a jamais vraiment imprégné la culture japonaise, c’est compliqué. D’ailleurs l’expression que j’ai cité daterait du début du 20ème siècle. En parlant de film japonais, j’ai toute une liste à regarder, va falloir que je m’y mettre histoire de découvrir encore davantage d’éléments sur la culture japonaise qui pourraient servir pour le blog. ^^

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum