Ochame (お茶目) : qu’elle est espiègle avec ses pitreries !

Vous êtes de plus en plus nombreux à participer sur le forum Kotoba et à me donner des idées d’article. Ce n’est pas de refus en ce moment vu qu’il m’arrive d’avoir des pannes d’inspiration. Pour palier à ce problème, j’ai entre autre décidé de regarder des films japonais à commencer par le réalisateur Hirokazu Kore-eda. Normalement, cela devrait porter ses fruits ! (^¬^)
Mais sans plus attendre, laissez-moi vous présenter お茶目 (ochame) où on va voir que le thé est décidément très lié au rire.

Origine du mot ochame et usage de nos jours

On trouve beaucoup d’articles en japonais sur le net à propos de l’étymologie de ochame (お茶目) avec différentes hypothèses. Déjà, tout le monde s’accorde pour dire qu’il n’y a aucun rapport avec les “yeux marrons” (茶色い目 chairoi me, litt. “yeux à la couleur du thé”). L’autre quasi certitude, c’est que le kanji 目 serait un ateji (kanji utilisé pour sa prononciation) qui n’aurait pas grand chose à voir avec l’œil. Il reste donc 茶 désignant originellement le thé mais qui au XVIIIe siècle a pris le sens de “farce/pitrerie”. Si vous voulez savoir pourquoi, je vous invite à consulter le mot 茶番 (chaban).

À l’époque, on employait même le verbe 茶る (charu) signifiant “faire le pitre” et le mot 茶 (cha) s’employait dans tout un tas d’expressions. Par exemple, 茶にする (cha ni suru) signifiait “prendre pour un imbécile/se moquer de”, un peu comme 馬鹿にする (baka ni suru). Ainsi, chame voit le jour au début du XXe siècle avec le sens “fait de réaliser une farce amusante et innocente. Qui se moque de manière enfantine et qui fait rire les gens. Personne qui produit ces farces.”. あの子はお茶目だ (ano ko ha ochame da) : cet enfant est espiègle/coquin. 君のお茶目なところは可愛い (kimi no ochame na tokoro ha kawaii) : ton côté espiègle est mignon.

Concernant le me de chame, on cite souvent l’hypothèse 女 (femme) qui se prononce entre autre me. Cela repose en partie sur le fait qu’on emploie un peu plus souvent ce mot pour décrire l’attitude des (jeunes) femmes qui selon un sondage paru en 2004 se définissent plus souvent comme ochame que les hommes (60,7% contre 49,4%). Cela vient probablement du côté enfantin/innocent véhiculé par le mot qui est mieux valorisé chez les femmes au Japon. Sachez enfin qu’on utilise plus fréquemment à l’oral ochame que chame (le préfixe o ajoutant un côté familier), leur sens est identique toutefois.

Sources : mobility-8074 (article relatant différentes hypothèse sur l’étymologie), dictionnaire électronique (phrases d’exemple)

4 réponses

    1. Alors c’est vrai que depuis récemment, on emploie à l’écrit 茶目 pour les yeux marrons bien que ce ne soit noté dans aucun dictionnaire que j’ai pu consulter.
      Toutefois, c’est uniquement dans un contexte particulier où le sujet est centré sur les yeux (comparaison de plusieurs couleurs la plupart du temps).
      Je pense que dans un soucis d’harmonie, on a simplement calqué la structure 黒目 (kurome “yeux noirs)/青目 (aome “yeux bleus”) avec 1 kanji+目.
      Mettre 茶色目/茶色い目 à côté fait un peu tâche (surtout lorsqu’on sait que ça parle de couleur, 色 n’est plus nécessaire) donc on a raccourci en 茶目.

      Bref, c’est un peu concours de circonstance si 茶目 permet aussi de renvoyer aux yeux marrons, c’est là qu’il y a une certaine liberté d’interprétation avec les kanjis.
      Après je ne pense pas qu’on emploie à l’oral chame pour les yeux marrons car la sonorité rappelle sans doute trop le sens “espiègle”.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる