Nekobaba (猫糞) : toi, tu dissimules quelque chose…

Comme chaque soir avant de dormir, il me vient une terrible angoisse : mais qu’est ce que je vais bien pouvoir leur raconter demain ? Et puis, en regardant mon fils jouer hier dans un bac à sable, je me suis dit “tiens, pourquoi pas le mot 砂 (suna “sable”) ?”. Sauf qu’en faisant quelques recherches, j’ai fini par tomber sur toute autre chose : 猫糞 (nekobaba). Si on se fie uniquement aux kanjis, cela signifie “caca de chat”. Et le sable dans l’histoire alors ? 😀

Étymologie de nekobaba et définition

猫糞 qui s’écrit plus souvent en kana ねこばば/ネコババ est composé du kanji 猫 (neko chat) et du kanji 糞 (fun “crotte/excrément”). Il s’agit d’un terme plutôt ancien puisqu’il remonte à fin de l’époque d’Edo (1603-1868). Et à cette période là, c’était donc le mot baba qui prédominait pour désigner familièrement le caca. Aujourd’hui, c’est plutôt うんこ/うんち (unko/unchi). Toutefois, le mot nekobaba n’a probablement jamais signifié “crotte de chat” même s’il y a bien sûr un lien. Comme le chat (qui est très futé) dissimule en général sa crotte avec du sable (quand il en trouve), nekobaba renvoie en fait à cet acte occulte.

Oui, on t’a vu, pas la peine de faire cette tête… ^^

C’est à dire selon les dictionnaires japonais “fait de cacher une mauvaise action en faisant comme si de rien n’était”. Et de nos jours, il désigne surtout le fait de ramasser un objet et d’agir comme si c’était le sien. 彼は財布を猫糞した (kare ha saifu wo nekobaba shita) : il s’est approprié un portefeuille (en le trouvant par terre). C’est évidemment une sorte de vol, 盗み (nusumi). Sauf que vu que ce n’est pas non plus un pickpocket, ça passe un peu mieux. J’en profite pour rappeler qu’au Japon, on va au kôban (交番 “poste de police”) le plus proche lorsqu’on ramasse quelque chose. Donc si vous avez perdu un bien précieux, vous savez où aller. ^^

Ce qui est rigolo avec nekobaba, c’est qu’il évoque plutôt aujourd’hui la “mémé à chats“. En effet, le terme baba signifie aussi “mémé/grand mère” et s’écrit en kanji 婆. Par exemple, il y a la grand mère du film d’animation Le Voyage de Chihiro qui s’appelle 湯婆婆 (yubâba “la vieille des bains”). Et donc vu qu’une mémé à chats n’aurait pas beaucoup d’argent, elle serait davantage enclin à faire un nekobaba. Cette hypothèse permettrait d’expliquer pourquoi le terme a perduré jusqu’à nos jours.

Sources : Gogen-allguide (étymologie), Kotobank (dictionnaires japonais)

3 réponses

  1. J’espère qu’on ne t’empêche pas de dormir tout de même ! Alors que le matin on se demande en se connectant ce que tu nous as trouvé pour commencer la journée 🙂 C’est décidément moins stressant d’être de ce côté du clavier 😉

    1. Ah ah, j’ai bien entendu exagéré le trait même si je suis bien content parfois d’avoir des suggestions de mot, ça fait toujours quelque chose de “décidé”. :p. Et puis en règle générale, vous avez toujours des bonnes idées alors. ^^

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる