Naruhodo (成る程) : en effet, tu dois avoir raison autant que ça !

Bien que je sois déjà arrivé à plus de 700 articles sur ce blog que j’aimerais d’ailleurs réorganiser sous peu, il existe encore pas mal de mots très courants que je n’ai pas abordés. C’est rassurant pour l’avenir ! ^^
Aujourd’hui, il s’agit d’un terme que vous avez probablement déjà entendu dans une conversation puisqu’il est quasiment indispensable : 成る程 (naruhodo). Quel était son sens à l’origine et quel rôle lui laisse t-on aujourd’hui ?

Analyse du mot naruhodo et usage de nos jours

Naruhodo s’écrit presque toujours en hiragana なるほど, probablement parce que les kanjis induisent plutôt en erreur qu’autre chose. En effet, dans 成る程, on a le verbe 成る (naru) signifiant ici “se réaliser/devenir/s’établir” et 程 (hodo) voulant dire “limite/degré”. On l’employait ainsi à l’origine avec le sens de “se réaliser jusqu’à la limite”. De nos jours, c’est le mot なるべく (narubeku) qui a pris ce sens de “dans la mesure du possible/autant que possible” ne laissant guère le choix à naruhodo d’innover pour ne pas mourir et devenir un 死語 (shigo “archaïsme”).

C’est parfois très compliqué d’expliquer pourquoi certains mots sont finalement employés avec une signification très éloignée de celle d’origine. Toujours est-il que de nos jours, naruhodo permet avant tout d’exprimer le fait d’être convaincu (納得 nattoku) ou l’approbation/accord (同意 dôi). D’où les traductions possibles “en effet/c’est vrai/d’accord/je vois…”. なるほど、それで分かった。(naruhodo, sore de wakatta.) : Ah oui d’accord, j’ai compris avec ça.  Comme cette phrase d’exemple l’indique, on emploie aussi souvent ce terme pour exprimer à l’autre “j’ai appris quelque chose“.

Tiens oui, c’est trop ça, t’es fort !

Alors vous imaginez bien du coup que c’est très pratique dans la conversation pour faire croire à l’autre qu’on est concerné par ce qu’il ditNaruhodo ne (なるほどね) : tiens c’est vrai ça ! Moi-même, cela m’est arrivé d’avoir recours à cette botte secrète car je n’ai pas toujours le courage de demander à l’autre de répéter. そうですね (sô desu ne) marche bien aussi dans ce genre de cas.  N’en abusez pas cela dit ! 😀

Sources : gogen-allguide (étymologie), kotobank (dictionnaires de japonais), eagleeye (illustration)

5 réponses

  1. Pour répondre au commentaire précédent, je trouve pas la prononciation très pertinente. Je préfère largement un petit dialogue par exemple, même à l’écrit, de 3-4 lignes.

    La prononciation en japonais est loin d’être la plus compliquée pour un français

    1. Vous avez raison tous les deux je pense. J’ai retiré les prononciations récemment car je faisais systématiquement un podcast pour chaque article et que vu qu’on entendait ma prononciation (qui vaut ce qu’elle vaut :p), je me suis dit que ce n’était pas nécessaire de mettre celle japonaise (avec le site forvo.com).
      Toutefois, je n’ai pas pu faire de podcast ni lundi ni aujourd’hui. Lundi, c’était parce que ma femme faisait sa sieste (pas envie de la réveiller :S) et aujourd’hui, c’était simplement un gros coup de mou de ma part (qui est en partie causé par un petit rhume récent).

      J’ai du me faire violence pour écrire l’article du jour (j’espère que ça ne se voit pas trop :S) mais comme je tiens à vous écrire un mot par jour (sauf cas de force majeur ou accident de vélo), j’ai fait ce que j’ai pu. Il faut que je trouve probablement d’autres activités pour me remotiver après et j’espère être en mesure de proposer une chaîne Youtube bon enfant (où vous ne verrez pas ma tête ! ^^) en janvier. J’ai besoin de me diversifier là, j’aime bien réfléchir chaque jour sur un mot mais j’ai envie aussi de me marrer un peu. Donc une chaîne Youtube un peu WTF mais toujours dans un but didactique, ça me botte. Je ne vous en dis pas plus car je suis en pleine période de test (là faut que j’apprenne les rudiments du montage vidéo…) et ça se fera si je vois que ça ne me prend pas un temps monstrueux.

      Voilà, j’espère pouvoir faire un podcast demain, au pire je mettrai un audio de forvo.com 😉

      Guilhem

  2. “Naruhodo” fait partie des toutes premières expression que j’ai appris à l’oral. C’est drôle de la retrouver dans Kotoba quelques années plus tard ( ^_^).
    Je doit admettre que j’écoute rarement les podcasts à part quelques fois quand j’ai buté sur la prononciation.
    Le rythme de publication imposée je connais. Ayant bossé a la redaction d’un site web (à plusieurs poste y compris redacteur en chef) même s’il y a le plaisir de faire une chose qu’on aime il y a les obligations qu’on s’est fixé, le planning de publication, le public qu’on ne veut pas décevoir etc… Les aléas de la vie viennent parfois au milieu et mes priorités changent. Merci pour ton travail et tt ce que tu fournit mais sache, pour ma part, que je comprend amplement ta situation.
    Bon courage pour tes projets que je suivrais avec plaisir.
    Moi, j’ai changé de direction en prenant la voie d’auteur amateur (ce qui me laisse libre de me fixer mes contraintes) mais en contrepartie, mes vie pro et perso ne me permettent pas d’avoir un rythme d’écriture aussi élevé que je souhaiterais ( ^_^).
    Gambetta ne ! (^_-)*

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum