Nakineiri (泣き寝入り) : la résignation de celui qui s’endort en pleurant

Avant qu’un jeune enfant se couche le soir, il arrive souvent qu’il soit irritable à cause de la fatigue et qu’il se mette à chouiner. Et parfois, sans trop qu’on sache comment, il s’endort subitement avec les yeux encore en larmes. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il existe une expression japonaise pour décrire ça : 泣き寝入り (nakineiri). N’a t-elle pas cependant un autre sens ?

Analyse de l’expression nakineiri et usage de nos jours

泣き寝入り est composé du verbe 泣く(naku) signifiant “pleurer” et 寝入る (neiru) signifiant “s’endormir” (“entrer dans le sommeil”). En les associant, on obtient ainsi nakineiri qui veut alors dire littéralement “fait de pleurer et s’endormir” ou bien “fait de s’endormir en pleurant“. Cette structure où on combine deux verbes est assez courante, on l’avait vu par exemple avec 立ち読み (tachiyomi “fait de lire en étant debout”). Ce concept comme je l’ai expliqué en introduction désigne au départ l’attitude d’un enfant qui chouine mais qui finit par s’endormir. いつの前にか泣き寝入りした子供 (itsu no ma ni ka nakineiri shita kodomo) : un enfant qui a un moment donné s’est endormi en pleurant.

Je trouve ça personnellement intéressant qu’on ait créé une expression spécialement pour ça. Soit c’est parce que le japonais permet facilement de créer des concepts (comme le fameux 食い逃げ kuinige notamment). Soit encore cela voudrait dire que les japonais ne sont pas très pédagogues et mettent leur enfant au lit qu’il le veuille ou non. D’où le succès de l’expression nakineiri qui parle à beaucoup de monde. Huit heures, c’est huit heures ! 😀
Bon, je ne sais pas personnellement si c’est pire au Japon qu’ailleurs, toujours est-il que cette expression a le plus souvent un sens tout autre aujourd’hui : celui d’abandonner tout en étant contrarié/insatisfait.

La photo à droite, j’en parle dans le podcast ! ^^

Là encore, on a bien l’image de l’enfant qui finit par abandonner en s’endormant alors qu’il était mécontent. Le dictionnaire japonais-français Petit Royal donne pour traduction “être obligé de se résigner“. Il est vrai que c’est souvent dans des contextes où il n’y a plus rien à faire que je l’ai vu employer avec ce sens. 財布を忘れたので、泣き寝入りするしかなかった。 (saifu wo wasureta node, nakineiri suru shika nakatta) : vu que j’ai oublié mon portefeuille, il ne me restait plus qu’à me résigner.

Source : proverb-encyclopedia (phrases d’exemple et explications)

6 réponses

  1. Le wagon pour femmes. Tu évoques l’existence des ces wagons pour femme dans les trains japonais. J’ai vu cela dans le métro de Rio de Janeiro. Tu parles des trains, mais est-ce également vrai dans le métro ?
    Quoiqu’il en soit, ce traitement du problème de harcèlement semble bien rétrograde vu d’ici.

    1. Oui, il y en a aussi dans certains métros. Il faudrait après que je creuse un peu le sujet, là j’ai juste balancé ça de nulle part, ah ah.
      Mais en tout cas, de ce que j’ai pu lire sur Wikipedia, l’introduction de ces wagons pour femmes est vraiment lié à différentes affaires d’attouchements (chikan 痴漢 en japonais) qui ont eu lieu dans les trains. Je trouve ça bizarre comme moyen de résoudre le problème, enfin bon…

  2. Merci pour ce nouveau mot (et le site en général !). Il me semble qu’il y a une erreur sur le romaji いつもなにか que vous avez romanisé en “itsu no ma ni ka”. Ne devrait-on pas avoir plutôt “itsu mo na ni ka” ? D’ailleurs, est-ce que dans une prochaine version de l’appli mobile, il y aurait moyen d’avoir une option permettant d’afficher les phrases en hiragana au lieu du romaji ?
    Mais sinon, je suis toujours très content de découvrir le mot du jour. Continuez comme ça ! 🙂

    1. AH, je me suis trompé dans le japonais, c’est bien いつのまにか qui signifie en gros “à un moment donné (sans qu’on s’en aperçoive)”.
      Hmm, pour la phrase en hiragana, ça me semble compliqué à mettre en place. Je vais essayer d’y réfléchir mais le seul moyen, ça serait la possibilité d’afficher des furigana. C’est à dire des kanjis avec la prononciation en hiragana par dessus. Je vais me renseigner pour voir… ^^

    1. Oui, j’espère qu’on va pouvoir passer à la Progressive Wep App (PWA) durant le mois de janvier car c’est assez contraignant.
      Chez moi, je n’ai pas de plantage mais c’est pas hyper fluide, on sent que c’est pas bien optimisé.
      Je vais demander à Alexandre où il en est ^^.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum