Le japonais dans tous les sens

Mots classés par niveau de fréquence d’apparition

La fréquence d'apparition d'un mot n'est pas facile à déterminer puisqu'elle peut grandement varier en fonction de l'échantillon étudié et de la période. Si on ne prend par exemple que des articles de journaux généralistes, il y a de grandes chances que les mots et expressions familières soient sous représentés.
J'ai donc choisi le classement de BCCWJ qui est basé sur un corpus important composé de livres, magazines, journaux, manuels, blogs, publicités...

Le seul gros angle mort est que ce classement ne prend pas en compte le japonais parlé.  C'est pourquoi j'ai modifié le niveau de certains mots surtout fréquents à l'oral comme こんにちは (konnichiha "bonjour"). Pour info, il n'est 4103ème à l'écrit et j'aurais donc du le placer dans le niveau "plutôt fréquent" (4000ème à 8000ème). En parlant de niveau, voici les cinq que j'ai établis plus ou moins arbitrairement :

Très fréquent (de la 1ère à la 2000ème position)

Il s'agit des mots et expressions les plus courantes en japonais. En gros, on peut dire que cela correspond à un niveau de JLPT N5/N4.
Exemples : 午後 (gogo), 母 (haha), 綺麗 (kirei)...

Fréquent (de la 2000ème à la 4000ème position)

Il s'agit encore de termes fréquents qui sont pour moi essentiels dans la vie quotidienne. Cela correspondrait à un niveau JLPT N4/N3.
Exemples : 真ん中 (mannaka), 下手 (heta), 鑑 (kagami)...

Plutôt fréquent (de la 4000ème à la 8000ème position)

J'ai gardé la terminologie "fréquent" puisqu'il s'agit toujours selon moi de mots relativement courants même si commence à plonger dans le plus en plus abstrait.
Si je devais donner un niveau de JLPT, ce serait N3/N2.
Exemples : 本音 (honne), むなしい (munashii), 刑務所 (keimusho)...

Plutôt rare (de la 8000ème à la 20 000ème position)

C'est le ventre mou où il y a beaucoup de termes qui peuvent nous paraître évidents mais qui ne sont pas si employés que cela.
Ce sont par exemple certains noms d'animaux (キリン kirin, リス risu...) ou encore des aliments (団子 dango, レンコン renkon...).
Bien sûr, vous trouverez dedans certains concepts qu'on rencontre en général avec un niveau plus avancé (中毒 chûdoku, 置き去り okizari) mais dans l'ensemble, cela reste abordable.
Difficile de donner un niveau de JLPT, je dirais N3/N2/N1.

Rare (à partir de la 20 000ème position)

Qu'on soit clair : à l'exception de certains néologismes (リア充 riajû ou encore ぴえん pien) et yojijukugo concoctés par Jimmy Crequer (不眠不休 fumin-fukyû, 五里霧中 gori-muchû...), l'ensemble de ces mots sont parfaitement connus des Japonais. Ne soyez donc pas étonné de trouver certains mots relevant de la vie quotidienne (鼻糞 hanakuso "crotte de nez") au milieu de concepts assez culturels (バツイチ batsuichi). Le critère de la fréquence d'apparition n'est pas le seul utilisé pour déterminer si un mot est "utile" à connaître et on s'en rend bien compte avec cette catégorie fourre-tout. Enfin si vous souhaitez découvrir de nouveaux mots et expressions pour le fun, c'est la catégorie que je vous recommande ! 🙂