Mokkin (木琴) : le xylophone, cet instrument en bois

Actuellement, je consulte chaque soir avec mon fils une encyclopédie pour enfants. Au passage, c’est un bon moyen pour réviser son japonais ! Et donc sur les pages consacrées aux instruments de musique, on y trouve beaucoup de katakana. ピアノ pour le piano, ギター (gitâ) pour la guitare, バイオリン (baiorin) pour le violon… Ceci est logique puisque ce sont pour la plupart des instruments importés de l’occident. L’un d’entre eux a cependant attiré mon attention, 木琴 (mokkin) pour le xylophone.
Je vais faire dans un premier temps une petite analyse des kanjis pour ensuite tenter de retracer l’évolution de ce mot.

Analyse des kanjis de mokkin et évolution du mot

木琴 s’écrit avec le kanji 木 signifiant “arbre/bois”, ce qui vient rappeler ici qu’il s’agit d’un instrument en bois. On trouve dans la même idée le terme 鉄琴 (tekkin où 鉄 = fer) qui désigne le métallophone. C’est à dire tout simplement un xylophone en métal. Mais je voudrais surtout porter votre attention sur le kanji 琴 qui se prononce こと (koto) lorsqu’il est employé seul. Et le koto, cela fait référence aujourd’hui à un instrument de musique à cordes pincées, 13 pour être précis. Quel rapport avec notre xylophone ?

En fait, ce kanji désignait au départ tous les instruments de musique à cordes 弦楽器 (gengakki) dont le koto. Et comme dés le 8ème siècle, ceux-ci étaient majoritaires au Japon, on l’a utilisé par défaut pour d’autres types d’instruments. Ainsi, cela a donné naissance aux mots 風琴 (fûkin où 風 = vent) pour l’orgue ou encore 手風琴 (tefûkin “instrument portable à vent”) pour l’accordéonLe mokkin quant à lui était à l’origine le xylophone que l’on utilisait dans la 清楽 (shingaku), un style de musique populaire chinois datant du 17ème siècle.

Le mokkin se trouve à bas à droite.

Pour la petite histoire, le terme xylophone est en fait plus récent puisqu’il date du 19ème siècle. Cela explique en partie pourquoi on a gardé mokkin en japonais pour les instruments constitués de lames que l’on frappe avec des petits maillets. Ce qui inclut le marimba d’ailleurs. Du coup en japonais, ce sont surtout les puristes qui utilisent シロフォン (shirofon xylophone) afin de le différencier du マリンバ (marinba marimba). Allez, place maintenant à un peu de musique avec un trio de japonaises que je viens de découvrir : HATSU 012.

Il s’agit d’un thème mythique de Final Fantasy III que je trouve particulièrement bien arrangé ! 🙂

Sources : detail.chiebukuro (à propos des kanjis), ja.wikipedia (généralités)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum