Meishin (迷信) : les superstitions au Japon

Il ne faut pas se voiler la face, on a beaucoup de superstitions en France : ne pas passer sous une échelle, ne pas mettre le pain à l’envers… Cependant, il est toujours difficile de savoir dans quelle proportion on y croit et si cela à de réelles conséquences dans la vie quotidienne. On utilise au Japon le mot meishin (迷信) pour les désigner. Qu’est ce qui les caractérisent ?

Définition du mot meishin et impacts sur le quotidien

Meishin s’écrit en kanji 迷信 où 迷 signifie “s’égarer/illusion” et 信 “foi/confiance/croire”. Ce mot est devenu vers la fin du 19ème siècle la traduction officielle de “superstition”. C’est pourquoi aujourd’hui, il n’y a que peu de différences entre les deux mots. Il est question à chaque fois d’une croyance qui ne repose pas sur des preuves tangibles. Par exemple, il est impossible de prouver que le nombre 13 porte malheur ou bonheur. Meishin ni suginai (迷信にすぎない) : c’est une pure superstition.

Je ne vais pas dresser une liste des superstitions au Japon puisqu’on en trouve partout sur le net. Je vais en relever simplement deux qui ont des conséquences mesurables. La première est à propos de l’année “cheval et feu” (hi no e uma 丙午) qui tombe tous les 60 ans. Selon l’astrologie japonaise, une fille naissant cette année là serait difficile à marier car psychologiquement instable. Du coup, on observe une baisse drastique de la natalité cette année précise, la dernière en date étant 1966. Cette baisse est renforcée par les médias qui influencent ceux qui n’y croient pas forcément à la base.

La fameuse année 1966… On attend avec impatience 2026 ! 😀

La seconde est par rapport aux groupes sanguins (ketsuekigata 血液型). A ce jour, rien ne permet d’affirmer que ceux qui sont AB ont une double personnalité ou que les A sont majime (sérieux). Cependant, le simple fait de les pointer peut avoir une influence sur la personnalité des individus. Quelqu’un de A mais pas franchement sérieux pourra probablement tendre vers ce caractère au fil des années. Dans tous les cas, selon une enquête réalisée en 2016 (3355 participants), 43% des japonaises interrogées semblent y croire. Je vous aurai prévenu… 😀

Sources : persee.fr (l’année cheval-feu), chosa.nifty (sondages sur les groupes sanguins)

 

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum