Megane (眼鏡) : les lunettes, c’est une paire d’yeux en plus ?

De nos jours, l’usage des lunettes est une évidence pour nombreux d’entre nous. En plus de celles classiques pour la vue, on en porte également pour se protéger de la lumière du soleil et plus récemment de celle des écrans avec les verres “anti lumière bleue”. Au Japon, on les désigne en général par megane (眼鏡) littéralement “miroirs des yeux”. Quelle est l’origine de ce mot ?

Étymologie du mot megane et usage actuel

Megane s’écrit en kanji 眼鏡 où 眼 renvoie au globe oculaire et 鏡 au miroir. N’y voyez pas de rapport avec la Renault Megane vu qu’il faut prononcer “mégané”. Ceci étant dit, il existe plusieurs hypothèses quant à l’étymologie de ce mot et le débat porte sur gane (がね). On a longtemps pensé que c’était le kanji kane 金 (or/métal) qui avait ensuite dérivé en 鏡. Car on parle à l’époque d’un objet d’une part précieux et d’autre part composé en partie de métal. Car quand les lunettes ont été présentées aux japonais par l’intermédiaire de François Xavier vers 1550, il s’agissait de bésicles avec un pont en métal.

Bésicles datant du 16ème siècle (probablement celles que les japonais ont vu la première fois)

Cependant, une autre hypothèse a vu le jour récemment : le verbe kaneru (兼ねる) pouvant signifier “cumuler/servir aussi de”. On aurait en effet retrouvé comme description des conquistadors à lunettes “les étrangers ont quatre yeux”. Ce qui a probablement donné me wo kaneru mono (目を兼ねるもの), c’est à dire “un accessoire qui sert aussi d’yeux“. A propos, megane a également aujourd’hui le sens de “discernement/jugement“. C’est à dire la capacité à entrevoir ce qui est mal ou non. Afin d’éviter toute ambiguïté, on l’emploie souvent avec le préfixe o- dans ce sens. O-megane chigai (お眼鏡違い) : une erreur de jugement.

Par ailleurs, utilise depuis plus récemment le suffixe gurasu (グラス) pour parler des lunettes qui n’ont pas de verres correcteurs. Cela a été introduit notamment par le mot sangurasu (サングラス “lunettes de soleil“). C’est désormais le cas de celles contre la lumière bleue (burû raito katto gurasu ブルーライトカットグラス ) ou encore celles en cas d’éclipse nisshoku gurasu (日食グラス). Quoi qu’il en soit, retenez qu’on emploie le verbe kakeru (掛ける) “mettre/accrocher”. Megane wo kakeru (眼鏡を掛ける) : porter des lunettes.

Sources : qaz.blog.so (étymologie), iwasakimegane (histoire)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

2 réponses

    1. Bonne question ! 🙂
      Elle a d’ailleurs été posée sur Yahoo Chiebukuro : https://detail.chiebukuro.yahoo.co.jp/qa/question_detail/q1024799970

      Je pense qu’il y a plusieurs raisons mais la première, c’est que 眼鏡 se lit aussi gankyô (がんきょう) par exemple dans la combinaison 老眼鏡 (rôgankyô = lunettes de presbyte). Du coup, pour lever l’ambiguïté, on a probablement préféré l’écriture en katakana メガネ.

      Par ailleurs, vu que les lunettes de vue ont été importées de l’étranger, il n’est pas forcément étonnant que l’on ait recourt aux katakana. Selon cet article, l’image renvoyée par les katakana pour ce mot est plus “légère” et il semble que la combinaison 眼鏡 ne soit pas vraiment parlante pour beaucoup.

      Le sujet est passionnant en tout cas, apparemment on écrit aussi souvent en katakana les mots ダメ (dame), マンガ (manga) et ムダ (muda). Toujours principalement pour une question d’image renvoyée. Le japonais évolue ! 🙂

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?