Manbiki (万引き) : ça fait dix-mille fois que tu voles !

Aujourd’hui, on va parler d’une pratique certes universelle mais punie dans tous les pays : le vol à l’étalage ! Cette action de dérober dans un magasin sans y avoir été invité au préalable n’est en tout cas pas rare au Japon et elle porte le nom de 万引き (manbiki). On va voir dans un premier pourquoi elle se nomme ainsi pour ensuite s’intéresser à l’époque dans laquelle le mot est né.

Étymologie du mot manbiki et contexte de sa naissance

万引き fait partie de ces mots où les kanjis ne nous aident en rien. Enfin, vu que 引き vient du verbe 引く (hiku) signifiant “tirer (à la corde, la main…”, on a quand même l’image de quelqu’un qui tire un article vers lui. 万 par contre signifie “dix-mille” et on a du mal à voir le rapport. En fait, l’hypothèse qui a le plus de poids est  間引き (mabiki) signifiant “fait d’ôter/réduire (en volant)”. Ainsi, mabiki serait devenu manbiki avec le temps et le 万 serait un ateji (kanji choisi uniquement pour sa prononciation ici). Même si on peut aussi interpréter ce “dix-mille” par le fait que c’est un acte souvent répétitif et que qui vole un œuf vole un bœuf.

Il s’agit dans tous les cas d’un mot pas si récent puisqu’il date de l’époque d’Edo (1603-1868). Oui, on volait déjà à l’époque sauf que c’était au péril de sa vie. En effet, il faut savoir qu’au moindre délit à ce moment là, on devait se coltiner un 刺青 (irezumi), c’est à dire un tatouage sur le front ou le bras. Cette “condamnation du tatouage” était donc un moyen simple pour repérer les délinquants et c’était tout de suite plus compliqué de trouver du travail avec ce genre de marque sur le front. Pour l’anecdote, chaque ville avait ses propres règles.Et pour Hiroshima, on faisait tout d’abord une barre ー puis ça devenait un ナ au deuxième manbiki et enfin un 犬 qui correspond au chien (inu).

De nos jours, faire un vol à l’étalage 万引きする (manbiki suru) reste très sévèrement puni au Japon : une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 ans et une amende pouvant atteindre 4000 euros. Il semble que ces dernières années, leur nombre soit en baisse au Japon (113 953 personnes arrêtées en 2005 contre 66154 en 2017). Toutefois, la part des personne âgées a augmenté et en 2017, près de 40% des individus interpellés ont plus de 65 ans. Vu qu’ils sont de plus en plus nombreux dans la population globale, ce n’est pas forcément étonnant non plus.

Sources : Ja.wikipedia (généralités), Gogen-allguide (étymologie), Karapaia (tatouages)

4 réponses

  1. L’augmentation de la criminalité des séniors n’est pas uniquement dûe à l’évolution de la demographie.
    les personnes âgées se retrouvent isolées dans la solitude, ont peu de moyens, peu de contacts avec leur famille, voire n’ont pas d’enfants pour prendre soin d’elles.
    Ces personnes volent volontairement pour être arrêtées et paradoxalement trouver du lien social, ainsi que des personnes qui s’occupent d’elles en prison. Elles sont également prises en charge médicalement. Des aides soignantes sont embauchées en prison pour s’occuper de la toilette des prisonnières trop âgées.
    Lorsqu’elles sont libérées à la fin de leur peine, les personnes âgées ayant été incarcérées récidivent tres fréquemment.
    Ça me fait toujours bizarre de penser qu’elles considèrent ça comme un lieu refuge…

    1. Oui, c’est sûr que l’évolution de la démographie n’est pas la seule cause mais elle joue au moins un peu. En 2005, on avait environ 20% de plus de 65 ans dans la population contre 27% en 2016. Difficile de pas prendre ça en compte ! Surtout qu’au même moment, la part des jeunes de moins de 20 ans a baissé. C’est ce qui explique aussi la baisse du nombre brut de personnes jeunes interpellées.

      Donc j’essayais simplement de tempérer ce reportage qui était passé à la télévision car avant de pointer un phénomène, encore faut-il qu’il existe. On peut très bien grossir un fait marginal en disant “wow, tous les japonais font ça !!”.
      Par exemple le Yaeba (dents superposées) où on en faisait des caisses alors que bien que ce soit pas quelque chose de si dérangeant au Japon, je sais pas si on peut parler de mode vu que très peu de personnes vont se faire volontairement refaire les dents de travers.

      Bref, oui, c’est malheureux que des personnes âgées soient contraintes de voler pour diverses raisons mais j’aimerais faire davantage de recherches avant de tirer des conclusions. Là c’est clair que j’ai manqué de temps pour cet article donc dans la précipitation, j’ai simplement tempéré les chiffres sans aller plus loin (ce que j’aurais aimé faire). Désolé si cela a pu paraître un peu bâclé du coup. :S

  2. Évidemment, commentaire posté avant d’avoir écouté le podcast “-”
    Les articles et reportages de l’époque où les chiffres sur la délinquance des séniors étaient sortis, ainsi surtout que les témoignages des personnes âgées, m’avaient vraiment émue.

  3. Pas bâclé du tout !
    Le but est de présenter un mot, pas de faire un cours de socio 😉

    C’est aussi intéressant pour nous de parfois pouvoir faire des commentaires sur le contexte, ou sur des points dont on pense qu’ils pourraient intéresser d’autres que nous.

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum