Kansha (感謝) : la gratitude ressentie que l’on manifeste

La gratitude qui est souvent rattachée à la reconnaissance correspond à un sentiment que l’on éprouve envers un événement qui nous a fait plaisir. Ce qui est rigolo, c’est qu’elle est contagieuse : lorsqu’on nous exprime de la gratitude via un simple “merci”, on ressent alors de la gratitude pour cet acte de gratitude. Autrement dit, “merci de m’avoir remercié”. :o)
En japonais, c’est 感謝 (kansha) qui semble être le plus proche de ce mot. Comment est-il formé et quand l’emploie t-on ?

Analyse du mot kansha et exemples d’usage

Si vous faites une recherche sur internet du style 感謝とは (kansha to ha), vous allez tomber sur beaucoup de blogs japonais tentant de vous expliquer ce que serait réellement la gratitude. On flirte alors souvent avec la spiritualité et j’imagine que le concept de témoigner sa gratitude à une puissance supérieure est prégnant dans beaucoup de cultures. Je vais plutôt essayer pour ma part de vous proposer une analyse plus “neutre”. Le premier kanji 感 que l’on peut assimiler au verbe 感じる (kanjiru “ressentir”) indique qu’il s’agit d’un ressenti. Rien d’anormal pour le moment.

C’est le second kanji 謝 qui peut porter à confusion puisqu’il signifie à la fois “excuses” (謝る ayamaru “s’excuser”) et “remerciements”. Ainsi, un mot comme 謝意 (shai) peut signifier à la fois “reconnaissance/gratitude” et “excuses” tandis que 謝する (sha suru) peut être traduit par “remercier” ou “s’excuser”. C’est très déstabilisant pour nous et on est obligé d’avoir le contexte pour trancher. En gros, tout dépend de qui a réalisé l’action : si c’est l’autre, il s’agit d’un remerciement tandis que si c’est nous même, c’est forcément une excuse. On retrouve cette ambiguïté avec すみません (sumimasen) qui peut s’apparenter à un “merci”.

Ceci est en réalité un tampon que l’on applique sur une enveloppe. Je préfère personnellement écrire “merci” à la main… ^^

Heureusement pour nous, il n’y a apparemment pas d’ambiguïté avec 感謝 (kansha) : c’est toujours de la gratitude/reconnaissance. Les dictionnaires japonais donnent souvent comme définition “fait d’exprimer la gratitude que l’on ressent”. 友達に感謝する (tomodachi ni kansha suru) : remercier/être reconnaissant envers un ami. 感謝しています (kansha shite imasu) : je vous remercie. Cette formule kansha suru est un peu plus formelle que ありがとう (arigatô). Il y a aussi une question de degré lié à la fréquence : disons que arigatô peut s’employer dans toutes les situations (merci pour m’avoir passé le pain). Kansha, c’est moins “automatique”, on ressent une plus grande implication du locuteur.

Sources : Kotobank (dictionnaires japonais), detail.chiebukuro (différence avec arigatô), item.rakuten (illustration)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum