Kagami (鏡/鑑) : un miroir qui reflète l’exemple à suivre

On pourrait presque croire que le mot “miroir” est un emprunt du japonais. Il suffit de postuler qu’il s’agit à l’origine du verbe 見る (miru “voir/regarder”) auquel on a ajouté le suffixe –oir qui signifie alors “soi-même”. Et voilà comment on crée de toute pièce un fake qui semble un peu vrai ! ^^
Mais trêve de fakerie, on va s’intéresser aujourd’hui au mot kagami qui peut s’écrire aujourd’hui 鏡 ou 鑑. Qu’est-ce qui les différencie ?

Origine du mot kagami et usage actuel

Je vous ai cité en introduction le verbe miru et ça tombe bien car tout le monde s’accorde pour dire que le mi de kagami vient de lui. C’est autour de kaga que les avis divergent un peu. L’hypothèse la plus souvent citée est qu’il s’agit de kage (影 “silhouette/reflet”) qui est devenu kaga. Ainsi, kagami s’interprète sous le sens des kanjis 影見, littéralement “regarder son reflet”. 湖に富士山の影が映る (mizuumi ni fujisan no kage ga utsuru) : Le mont Fuji se reflète sur le lac.

J’ai pris l’exemple d’un reflet sur l’eau car on pense que les premiers miroirs étaient constitués d’eau (versée dans un récipient). On appelle ça des 水鏡 (mizukagami). C’est vraisemblablement plus tard qu’on a eu des miroirs en métal poli (cuivre surtout), ce qui fait dire à certaines personnes que kaga vient du verbe kagayaku (輝く “briller/étinceler/luire”). Car à priori, ça luit au soleil le métal. 鏡を見る (kagami wo miru) : se regarder dans un miroir. Le kanji 鏡 que je viens d’employer est celui qu’on utilise habituellement pour désigner un miroir. Il est composé de la clé du métal 金 à gauche et du symbole phonétique 竟 qui donne la prononciation kyô. 顕微鏡 (kenbikyô) = microscope.

Le miroir à droite daterait du 12ème siècle

Au début, ce kanji 鏡 était pratiquement interchangeable avec 鑑. C’est à dire qu’ils avaient tous les deux le sens propre “miroir” auquel s’est rapidement ajouté un autre plus abstrait, celui de “modèle/exemple”. De ce que j’ai pu lire, ce serait parce que se regarder dans un miroir évoque l’introspection (反省 hansei) et l’envie d’être un modèle. Toutefois, afin probablement d’éviter la confusion, on a décidé plus ou moins arbitrairement que 鏡 = miroir et 鑑 = modèle. Ainsi, bushi no kagami peut signifier “le miroir du guerrier” (武士の鏡) ou bien “le guerrier modèle” (武士の鑑).

Sources : Ja.wikipedia (généralités et étymologie), meaning.jp (usage de kagami)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

2 réponses

    1. Alors le mot “exemple” est polysémique, on a principalement deux sens. Le premier est celui de “modèle” (cet homme est un exemple) et le second celui du cas qu’on a choisi pour illustrer son propos (par exemple) et qui est neutre. 例 fait partie de la deuxième catégorie, on le trouve par exemple dans 例文 (reibun “phrase d’exemple/qui sert à illustrer le propos”).
      Alors que 鑑, c’est vraiment l’exemple à suivre, le modèle avec le sous-entendu “idéal à atteindre”. Il est synonyme en japonais de 模範 (mohan “modèle/exemple” aussi) et de 手本 (tehon, “modèle” sous forme d’écrit en général).
      De plus, 例 a également le sens de “précédent”, c’est à dire un cas qui s’est produit par le passé et dont on se sert d’exemple. 例がない = il n’y a pas de précédent (dans le passé).

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT