Kabi (カビ/黴) : la moisissure, un fléau au Japon

Vous entendrez souvent dire qu'au Japon, il fait humide, ce qui est particulièrement éprouvant en été lorsqu'on doit en plus supporter la chaleur. Et actuellement justement, on est en plein dans la saison des pluies 梅雨 (tsuyu), ce qui a pour fâcheuse conséquence un phénomène bien connu : la moisissure. Tout peut être impacté, cela va des vêtements aux assiettes en passant par les écrans. J'en profite donc pour vous présenter le mot カビ (kabi) qu'on utilise au Japon pour décrire cette invasion de champignons.

Étymologie du mot kabi et expressions associées

Il existe plusieurs hypothèses concernant l'étymologie de kabi et celle qui semble avoir le plus de poids est le kanji 牙. Bien qu'on le prononce aujourd’hui kiba avec le sens de crocs/défenses (d'animaux), on le lisait kabi au 8ème siècle avec la signification "germe/pousse de végétaux". C'est à dire la même que le kanji 芽 (me) qui est un dérivé. C'est de là en tout cas qu'aurait germé le sens de "moisissure" et on lui aurait ensuite attribué le kanji 黴. Au passage, celui-ci est considéré comme un 形成文字 (keisei-moji) où on a un symbole sémantique 黑 (noir) et un symbole phonétique 微 (prononciation bi/bai comme dans 黴菌 baikin, la bactérie). Comme 微 signifie aussi faible/léger (mot 微か kasuka), on interprète cela comme "de la moisissure légèrement noire comme des poils".

La moisissure cela dit, ce n'est pas forcément noir. La photo de gauche est un écran de Nintendo Ds Lite où de la moisissure s'est formée à l'intérieur. On dirait en japonais 画面の内側にカビが生えた (gamen no uchigawa ni kabi ga haeta). Vous remarquerez qu'ils utilisent le verbe 生える (haeru) qui signifie "pousser" (dents, herbes...). Il peut s'agir d'une survivance de l'ancien kanji 牙 mais on peut aussi observer un phénomène comme si ça poussait. C'est surtout visible pour les ミズカビ (mizukabi "moisissure aquatique") et je me demande si ce n'est pas l'écran en cristaux liquides de la Nintendo DS qui provoque cela.

Autrement, la moisissure, ça a aussi une odeur particulière. On dit communément en japonais かび臭い (kabi kusai "ça sent le moisi"). Sur les serviettes, même si la moisissure n'est pas visible, cela se sent tout de suite. Donc si vous vous essuyez une fois avec, vous pouvez la remettre dans la machine à laver. On aime associer cet usage unique de la serviette de toilette au fait que les japonais seraient "extrêmement propres" mais là, c'est juste une question de bon sens. ^^

Autre source : Gogen-allguide (étymologie)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum