Le japonais dans tous les sens

Jôdan (冗談) : c’est une plaisanterie, tu rigoles j’espère ?

J’imagine que beaucoup d’entre vous l’ont remarqué mais je n’ai pas fait de notification du weekend. Tout simplement parce que je suis plutôt démotivé en ce moment et… non je plaisante, jôdan (冗談) ! Plus sérieusement, c’est parce que je rédigeais le guide sur les dictionnaires japonais qui devrait paraître samedi. Je vous préviens à l’avance, il est assez volumineux ! Mais revenons à notre mot du jour et en particulier à son usage au Japon. C’est parti ! 🙂

Analyse du mot jôdan et exemples d’usage

Jôdan s’écrit en kanji 冗談 où 冗 signifie ici “futile/inutile/surplus”. Selon plusieurs sources que j’ai pu lire, il renvoie à l’image d’un humain (人) qui se trouve sous un toit (冖). Et comme il n’y a rien autour, on présume qu’il se prélasse et ne fait rien de vraiment utile. On retrouve notamment cette notion d’inutilité avec le terme jôgo (冗語) signifiant “pléonasme”. Autrement dit, l’ajout d’un ou plusieurs mots en apparence non nécessaires au sens de la phrase. 談 quant à lui renvoie en général aux paroles/conversations avec donc l’idée que c’est oralisé. On le trouve notamment dans le terme sôdan (相談) “consultation/discussion”.

Ainsi, littéralement, notre jôdan signifie ainsi “paroles inutiles“. Pas très reluisant ! Au niveau étymologique, il y a deux hypothèses. La première est 常談 (jôdan) signifiant “conversations banales” qui aurait dérivé en “conversations inutiles” avec le remplacement du kanji 常 par 冗. La seconde est le mot shôdan (笑談) “histoires rigolotes” qui serait devenu jôdan “histoires futiles”. Quoi qu’il en soit, bien que certains dictionnaires japonais indiquent comme définition “paroles inutiles” (mudabanashi むだばなし), le sens premier qui ressort le plus souvent est “mots/paroles que l’on emploie pour plaisanter“. Jôdan wo iu (冗談を言う) : plaisanter/blaguer (litt : “dire des plaisanteries”).

Je vous ai bien eu hein ! 😀

Cela dit, c’est vrai qu’au Japon, plaisanter n’est pas franchement bien vu. Comme le dit d’ailleurs le dicton jôdan ni mo hodo ga aru (冗談にもほどがある) “il y a une limite même avec les blagues”. Il arrivera souvent également qu’on vous prenne au sérieux alors que la blague apparaît évidente. Probablement parce que les japonais plaisantent moins souvent et ne sont donc pas préparés à recevoir une blague. Et on dit dans ce cas jôdan wo ma ni ukeru (冗談を真に受ける) “prendre une blague au sérieux (litt : “pour la vérité)”. :S

Sources : kotobank (dictionnaires japonais), Gogen-allguide (étymologie)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
仕草
Kotoba
もしもし!