Jinsei gêmu (人生ゲーム) : le “jeu de la vie”, qu’est-ce que c’est ?

Cette année, on fête au Japon les 50 ans de la première édition du jeu de plateau 人生ゲーム (jinsei gêmu). C’est en effet en 1968 que les japonais se sont inspirés du classique américain The Game Of Life et le succès fut quasi immédiat. À un tel point que de nos jours, cela a dépassé le simple jeu de plateau.
Je vais dans cet article rappeler tout d’abord le principe de ce jeu de société puis je vais tenter d’expliquer les raisons d’un tel succès au pays du soleil levant.

Principe du jinsei gêmu et succès au Japon

人生ゲーム est composé du mot ゲーム (gêmu) venant de l’anglais game mais surtout du terme 人生 (jinsei) qui renvoie ici à la vie dans le sens “ensemble des événements qui se succèdent dans une existence” (merci Larousse). On avait vu il y a pas si longtemps que 生活 (seikatsu) correspondait à la vie quotidienne, 人生 se rapporte donc cette fois-ci à la durée de l’existence humaine. D’où la traduction possible “jeu de la vie”, à ne pas confondre avec l’automate cellulaire.

Vous aurez donc compris qu’avec ce jeu de société, on parcourt les différentes étapes de la vie : études, boulot, mariage, naissance, divorce, retraite… Comme dans la vrai vie ! Dans la version originale, chacun reçoit une voiture en plastique qui représente sa famille et hop on part sur le chemin de la vie en se déplaçant de cases à cases. Et pour se faire, on tourne une “roue du destin (ルーレット rûretto )” avec un numéro de 1 à 10. C’est pourquoi d’ailleurs on a appelé ce jeu en français Destins. Le gagnant à la fin est celui qui a le plus d’argent après sa retraite. Oui, c’est très matérialiste ! 😀

Version standard du jeu

Aujourd’hui, pour les jeux de plateau, on en est à la 7ème génération (7代目 nanadaime) de jinsei gêmu au Japon. Bien que le principe reste le même, on fait évoluer tous les 7-8 ans le contenu. Ce n’est pas que pour en vendre davantage, c’est aussi pour rester coller à l’époque. Par exemple dans la dernière version, on peut devenir Youtubeur ou blogueur. C’est ce qui explique en partie son succès selon moi car on s’y croit plus facilement.

Les autres versions du jinsei gêmu

En dehors des jeux de plateau qui se sont vendus à plus de 15 millions d’exemplaires avec pas moins de 60 versions différentes, il existe énormément de jeux vidéo avec pour titre 人生ゲーム et ce depuis la Famicom (Nintendo Nes en japonais). C’est d’ailleurs ce qui m’a le plus frappé au début, je n’arrêtais pas de tomber sur ces jeux vidéo en me demandant qui pouvait bien acheter ça. Car bien qu’on puisse y jouer en multijoueur, il y a bien des personnes qui y jouent seules. Enfin, c’est un des seuls avantages à y jouer avec un jeu vidéo selon moi !

Ce jeu a eu énormément de version sur Playstation, voici la deluxe III…

En fait, ce qui me frappe avec ce jeu de la vie, c’est que bien qu’on ait des choix durant la partie (celui du métier, de la maison…), il y a aussi énormément de contraintes. Par exemple, il y a un ordre bien précis, on ne peut pas faire d’enfants avant le mariage. Bizarrement, c’est aussi un peu comme ça au Japon (seuls 2% des enfants sont nés hors mariage pour rappel). Cela donne ainsi l’image d’une vie idéale et qui reste dans les clous. “Si on fait bien tout ça comme il faut, on sera heureux“.

Bon cela dit, j’avoue que je n’ai jamais réellement joué à ce jeu donc tout ce que j’ai écrit relève surtout d’impressions personnelles. Par contre, ce concept me donne en tout cas quelques idées intéressantes. Je vous invite à écouter le podcast ! ^^

Sources : ja.wikipedia (généralités), cocotame (versions du jeu)