Itazura (悪戯) : arrête ces farces, tu n’as que ça à faire ?

On dit souvent que ceux qui font des farces ou des canulars ont beaucoup de temps libre. Car oui, préparer un mauvais coup, cela demande de l’imagination qui peut naître de l’ennui. Et quand on est enfant, on a généralement du temps pour s’ennuyer ! Je vous rassure, cet article n’aura pas pour but de justifier les farces, itazura (悪戯) en japonais. On va plutôt s’intéresser à son sens premier et à son évolution. J’espère que cela ne vous ennuiera pas ! 😀

Origine du mot itazura et évolution

Itazura s’écrit en kanji 悪戯 qui peut se lire aussi akugi (あくぎ). Cette dernière lecture est assez rare et très peu employée aujourd’hui. Juste pour info, elle se rapporte uniquement aux mauvaises blagues. La lecture itazura est un peu différente puisque si on s’intéresse a son étymologie, elle aurait pour origine le kanji 徒. 徒 se prononce d’ailleurs encore itazura aujourd’hui et il est quasiment toujours suivi de la particule ni (に). Il a pour sens “en ne faisant rien de spécial/inutilement”. Par exemple, itazura ni toki wo sugosu (徒に時を過ごす) signifie “passer son temps à ne rien faire (d’utile)“.

Toutefois à la différence de 徒, la nuance avec 悪戯 est qu’en plus de ne rien faire d’utile, on nuit aux autres (la totale !). On peut parler d’une évolution sémantique marquée par un changement de la graphie du mot. C’est pourquoi aujourd’hui, le sens premier de itazura est “blague/farce/gaminerie“. Les dictionnaires japonais donnent comme définition “faire quelque chose qui est une gêne/nuisance pour autrui”. Itazura suru (悪戯する) : faire une farce/un mauvais tour.

Ainsi, comme le fait d’attribuer aux kanjis 悪戯 la lecture itazura est devenue la norme aujourd’hui, on parle de 熟字訓 (jukujikun). C’est à dire que sémantiquement, ils sont plutôt proches de la signification du mot puisqu’ils veulent dire respectivement “mal/mauvais” et “divertissement/jeu”. Par contre, la prononciation déductible de chaque kanji ne donne pas itazura.

Le chat est également très connu pour faire des itazura. Emmerdeur celui là ! 😀

Vous aurez remarqué que la définition de itazura est assez négative, tout comme le kanji 悪. Elle indique probablement qu’au Japon, on n’est pas tellement friands des farces et canulars. Ceux que vous verrez à la télé japonaise sont en réalité très calculés et la victime est prévenue à l’avance. Des humoristes comme Lafesse ou bien François l’embrouille n’auraient clairement pas leur place ! Itazura renvoie ainsi à l’image de quelqu’un de puéril tel un enfant espiègle. Ce dernier se dit d’ailleurs en japonais itazurakko (いたずらっ子).

Sources : mobility (étymologie), Kotobank (dictionnaire japonais)