Inoshishi (猪) : le sanglier, une bête qui fait “ui !”

En général, lorsqu’on entend le mot sanglier, la première image qui vient à l’esprit est celle renvoyée par la BD Astérix et Obélix. C’est pourquoi quand j’étais enfant, cette bête me paraissait rigolote et sans danger. Au Japon, inoshishi (猪) inspire davantage la crainte surtout avec leur augmentation ces dernières années. On va s’intéresser dans un premier temps à l’étymologie de ce mot pour nous pencher sur les problèmes que posent les sangliers actuellement chez les japonais.

Étymologie du mot inoshishi et problèmes actuels

Inoshishi s’écrit le plus souvent en katakana イノシシ mais on peut recourir au kanji 猪. Celui-ci désignait à l’origine les sangliers et cochons dans leur ensemble. Si on décompose inoshishi, on obtient いの獣. い (i) est la forme contractée de ウィ (ui de l’ancien hiragana ゐ) qui est le cri du sanglier. 獣 qui se prononce ici shishi signifie à l’origine “chair” . Son sens a ensuite évolué vers “bête sauvage consommable”, autrement dit “gibier”. Littéralement donc, inoshishi signifie “le gibier qui fait ui. Sympa non ?

Pour l’anecdote, on emploie aujourd’hui en Chine le kanji 猪 pour désigner les cochons. Du coup, sanglier se dit 野猪 “cochon sauvage”. Alors qu’au Japon, on a préféré 豚 (buta) pour les cochons et ce même kanji signifie “porcelet/cochon de lait” en chinois. Visiblement, on n’a pas réussi à se mettre d’accord ! :D. Autre chose intéressante : un guerrier qui fonce dans le tas sans réfléchir se dit en japonais inoshishi musha (猪武者) en japonais. De nos jours, on peut l’employer pour les individus bourrins. A retenir ! 🙂

Pancarte installée au mont Rokkô à Kôbe en guise de prévention.

Il ne faut cependant pas oublier que cette bête sauvage peut être très dangereuse. Particulièrement au mois d’août lorsque les glands (donguri どんぐり) viennent à manquer. Dans les régions montagneuses et notamment dans les départements d’Hiroshima et de Hyogo, il n’est pas rare de voir des sangliers fouiller les poubelles (voir gomibukuro). On avait vu que les filets bleus servaient avant tout à limiter les ardeurs des corbeaux (karasu). Et bien ils sont également utiles pour lutter contre nos inoshishi. Enfin, sachez qu’il est désormais interdit de les nourrir afin d’éviter leur expansion. Et comme l’indique l’illustration, ils risquent également de vous mordre. :S

Sources : gogen-allguide (étymologie), ja.wikipedia (généralités)