Ichijiku (イチジク/無花果) : la figue, un fruit sans fleur ?

La figue est un fruit dont la consommation en France reste assez anecdotique. Moi-même, j’ai le vague souvenir d’en avoir déjà mangé lorsque j’étais petit. La donne au Japon n’est pas si différente si on la compare aux autres fruits, la figue n’apparaissant même pas dans le top 15 des fruits les plus consommés en 2018. Toutefois, il m’a semblé en trouver davantage dans les supermarchés nippons et si on s’intéresse à sa production, c’est vrai qu’elle est plus élevée au pays du soleil levant qu’en France : environ 14 000 tonnes contre 3 000 tonnes (2015). Par comparaison, la production de la fraise (ichigo) s’élève à 158 000 tonnes au Japon et à 57 000 tonnes en France.

Mais ce n’est pas de cela dont je vais m’intéresser aujourd’hui mais au mot japonais ichijiku que l’on peut écrire en kanji 無花果. Car qu’on se place au niveau de sa prononciation ou à celui de sa graphie, il est assez bizarre. Explications !

Origine du mot ichijiku

On remonte l’importation des figues au Japon depuis la Chine au début de l’ère Edo vers 1630. À ce moment-là, on l’écrivait en chinois 映日果. Ne me demandez pas le sens des kanjis 映日 ici, il s’agit apparemment d’une simple transcription phonétique (“ienjei”) venant du persan anjīr devenu injir en Hindou. On aurait par la suite ajouté le kanji 果 du fruit (果物 kudamono = fruit) prononcé kuo, ce qui a donné ienjeikuo. On pense que quand les Japonais se sont appropriés ce mot 映日果, ils auraient entendu ichijiku à la place de einjeikuo. Il est également possible qu’ils aient décidé de lire les kanjis un par un, ce qui a donné ei+jitsu+ka = eijitsuka puis ichijiku avec le temps.

Je sais que c’est un petit peu tiré par les cheveux mais c’est la seule explication valable qu’on a. Et puis je rappelle au passage que les Japonais ont ramune pour limonade et igirisu pour l’Angleterre. C’est pas comme s’ils ne faisaient jamais le coup ! 😀
Par la suite, la graphie 無花果 s’est imposée en Chine comme au Japon et elle signifie littéralement “fruit (果) sans (無) fleurs (花)“. En réalité, ce fruit possède bien des fleurs dans son sens le plus large mais elles sont situées à l’intérieur. Il faut donc plutôt interpréter cela comme “fruit sans fleur apparente (de l’extérieur)”. 無花果の花 (ichijiku no hana) : les fleurs de la figue.

Au Japon, on trouve principalement la variété de couleur violette (ici disposée avec une autre verte moins courante).

Histoire de faire quelques révisions, je fais remarquer aussi que lire les kanjis 無花果 avec la prononciation ichijiku, cela correspond à un 熟字訓 (jukujikun). Car si on prend chaque caractère un à un, cela devrait donner quelque chose comme mukaka. D’où le fait qu’on déconseille la figue en cas de diarrhées.
Cette blague idiote (que vous retiendrez j’espère) est de toute façon difficilement réalisable car on écrit ce mot à 95% en kana, c’est à dire イチジク ou いちじく. Aucun sens de l’humour… 🙁

Sources : Gogen-allguide (étymologie), Ja.Wikipedia (généralités), hirorobox.exblog (illustration)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?